lundi 21 juin 2021

Tou.te.s à la GRANDE FOIRE CONTRE AMAZON le 29 mai à 12H à Montbert

samedi 29 mai 2021

Habitant.es de la région opposé.es à Amazon mais aussi paysan·nes, bouquinistes, libraires, éditeur.ices, artistes et compagnies...Nous invitons le 29 mai toutes celles et ceux ont envie de mettre leur poids dans la bataille à venir autour du site convoité par Amazon avec un petit stand de livres, de produits locaux, une performance artistique à partager ou un objet à échanger !

Si vous êtes interessé-e-s pour tenir un stand ou autre idée, merci de nous le faire savoir par mail à foirecontreamazon@riseup.net afin de recenser et organiser au mieux votre présence. Nous demandons à chacun.e de prendre les précautions nécessaires par rapport à la situation sanitaire.

Depuis quelques mois, Amazon menace de s’accaparer 185 000 m2 de terrain sur la commune de Montbert au sud de Nantes, pour y implanter une méga plateforme de stockage de marchandises. Le collectif Stop Amazon 44, composé d’associations, syndicats, collectifs de riverain.es et militant.es, lutte contre ce projet néfaste.

Diverses mobilisations se sont succédées depuis l’automne.

Dès le 28 novembre, c’est jusqu’à 3500 personnes qui sont venues manifester leur opposition sur le site de Montbert. Après avoir laissé croire à un abandon dans la foulé de ces premières oppositions, Amazon s’entête et vient de déposer un dossier à la préfecture, en vue du lancement d’une enquête publique. Entreprise honnie partout dans le pays, elle doit dorénavant redoubler de tactiques de dissimulations pour espérer s’implanter. Il y a 2 ans, elle avait déjà dû abandonner l’idée de s’installer près de la zad de Notre-dame-des-landes. Aujourd’hui, l’ogre du e-commerce est malheureusement toujours soutenu par des élus locaux et territoriaux qui veulent imposer à toute une région un modèle de consommation régressif socialement, fiscalement et écologiquement. La multinationale Amazon - dont tout le monde sait bien aujourd’hui qu’elle détruit et détériore bien plus d’emplois qu’elle n’en crée - ballote pourtant ces élus à sa guise en fonction de ses exigences et de la maximisation de ses profits. Face à la surdité des uns et des autres, c’est encore une fois sur la mobilisation populaire qu’il faudra compter. Nous devrons être présent.es en masse le 29 mai à Montbert pour démontrer à Amazon qu’il serait peine perdue de chercher à s’installer à Montbert ou ailleurs dans la région.
Nous vous convions ainsi à rejoindre, le 29 mai prochain, la Grande Foire contre Amazon, une braderie populaire, militante, écolo et festive, à Montbert au lieu dit la (le) Butay.

Début de la mobilisation à midi au lieu-dit Le Butay à Montbert ! Croisement D137 et D63

Pourquoi nous ne voulons d’Amazon ni à Montbert ni ailleurs ?

Amazon est l’emblème d’un avenir hors-sol et sans contact. C’est l’avatar moderne d’une entreprise à visée hégémonique qui ne jure que par la croissance et la domination des marchés sans aucun souci du vivant, de la planète et bien sûr des humains qu’elle exploite. Elle fait venir du monde entier des marchandises au mépris des échanges locaux, du travail pérenne et de l’empreinte carbone. Elle généralise l’automatisation du travail, avec des conditions dégradées et aliénantes pour ses employés. La numérisation dont Amazon est le nom n’est pas synonyme de dématérialisation : Ses structures économiques continuent à reposer sur des infrastructures bien concrètes qui artificialisent les terres,et font monter la pollution dans les territoires desservis . Les campagnes ne doivent pas être une réserve foncière toujours disponible aux mains des aménageurs urbains et des multinationales qui pratiquent l’optimisation fiscale.

A l’appel du collectif Stop Amazon 44 :
ANINA (Amazon Ni Ici Ni Ailleurs) de Montbert, CACB, ATTAC 44, Extinction Rebellion 44, Alternatiba 44, GIGNV, Youth for Climate Nantes, I Buycott, MNLE, NDDL Poursuivre ensemble, la Cagette des Terres, Les Amis de la Terre 44, Solidaires 44, SUD PTT 44/85, UL CGT sud Loire















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.