Motion de soutien aux salarié.e.s du CHU

mardi 17 mars 2020

En ce 17 mars 2020, l’Union locale CGT de Nantes tient à réaffirmer tout son soutien aux personnels du CHU de Nantes qui combattent actuellement l’épidémie de Coronavirus. Ceux qui sont en première ligne aujourd’hui font pourtant partie des laissés pour compte d’hier par le gouvernement et le sont encore.

En effet, le 29 janvier dernier, bien en amont de la crise sanitaire actuelle, la CGT du CHU de Nantes tirait une fois de plus la sonnette d’alarme concernant le manque de moyens face une éventuelle crise sanitaire : dans leur communiqué du 29 janvier nos camarades du CHU dénonçaient leurs conditions travail en flux tendus au CHU, les soignants à bout avec notamment pour conséquence la fermeture de lits de réanimation faute de personnel en raison d’arrêts maladie.

Malgré ses alertes, malgré une grève qui dure depuis plus d’un an le gouvernement a fait la sourde oreille, préférant se focaliser sur la casse de notre système de retraite et de solidarité et arroser de gaz lacrymogènes la maternité de l’hôpital le jour de la manif des soignants.

Les derniers gouvernements successifs n’ont eu de cesse de mener une politique de destruction des services publics, de la protection sociale et de l’hôpital public dans une logique de rentabilité.

Pourtant, aujourd’hui, il apparait clairement que sans les services publics, sans la protection sociale, sans l’hôpital public et le dévouement de ses agents et fonctionnaires le pays ne pourrait faire face à la crise actuelle.

Le discours du président Macron le jeudi 12 mars a promis de sortir des milliards pour sauver les entreprises et n’a eu que des beaux discours pour les soignants.

Où sont les milliards à débloquer d’urgence pour l’hôpital public ? Où sont les moyens pour recruter des soignant.es et pour mieux payer celles et ceux qui sont en première ligne depuis des semaines et pour plusieurs mois ? Où sont les milliards pour les services publics ?

Tout comme l’ont fait nos camarades du CHU en janvier dernier nous demandons solennellement aux pouvoirs publics que cesse la casse de l’hôpital public et de ses salariés et exigeons sans plus attendre des moyens pérennes pour le CHU de Nantes et pour tous les hôpitaux de France.

Le secrétariat de l’UL CGT Nantes















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.