lundi 4 mars 2024

Aucune revalorisation des retraites en vue !

dimanche 21 janvier 2024

En 2h30 de conférence de presse le 16 janvier, le Président de la République n’aura pas prononcé une seule fois le mot « retraite » ou « retraités ».

17 millions de citoyens ont été superbement ignorés, alors que les sujets de mécontentement ne leur manquent pas, en particulier le niveau de leurs pensions.

De janvier 2017 à décembre 2023, l’indice des prix à la consommation (IPC) de l’Insee a augmenté de 17,02%.

Dans le même temps, en violation du code de la sécurité sociale (article L161-25) qui prévoit leur indexation sur l’indice IPC, les pensions et retraites de base n’ont été revalorisées que de 7,9%.( [1])

Leur augmentation 5,3% au premier janvier n’est que la stricte application de la loi et va uniquement les mettre au niveau de l’inflation mesurée en un an par l’Insee, en ne compensant en aucun cas le cumul des pertes subies depuis des années.

L’Union Confédérale des Retraités CGT a calculé qu’en 15 ans, de 2007 à 2022, ce cumul est équivalent à 2 ans et un trimestre de retraite.

De fait, les retraités n’auront par ailleurs aucune revalorisation au titre de 2024 alors même que l’inflation, même ralentie, reste forte, et dès ce début d’année les pensions vont donc s’éroder à nouveau.

L’Union Syndicale des Retraités CGT de Loire-atlantique (USR-CGT 44) exige donc :

  • - une augmentation générale immédiate des pensions de base et complémentaires de 10%.
  • - des mesures pour revaloriser les petites retraites pour atteindre 2000 € bruts par mois (pour une carrière complète)

L’Union Syndicale des Retraité.es - CGT 44 mettra tout en œuvre pour contraindre le gouvernement et le patronat à augmenter significativement les retraites de base et complémentaires.

Nantes, le 18 janvier 2024

[1• 0,8% au 01/10/2017
• 0,3% au 01/01/2019
• 0,3% le 01/01/2020
• 0,4% au 01/04/2021
• 1,1 % au 01/01/2022
• 4,0% au 01/07/2022
• 0,8% au 01/01/2023















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.