samedi 8 août 2020

Ni soldats, ni en guerre, ni héros

jeudi 7 mai 2020

Tribune du Comité Régional, des Unions Départementales, des Unions Syndicales Départementales de la santé et de l’action sociale CGT des Pays de la Loire

L’épidémie de coronavirus actuellement en cours est un évènement sanitaire majeur qui montre avec une intensité particulière les fragilités de notre système de santé ainsi que de notre système social. Elle révèle la justesse des combats des personnels hospitaliers depuis des années.

Personnels aujourd’hui largement plébiscités par les populations voire par les politiques qui ont cassé l’hôpital public depuis plusieurs décennies. Ces mêmes personnels qui ont connu pendant les luttes de ces derniers mois, dénigrement, insultes et mépris. Ils ont connu eux aussi les répressions policières et judiciaires lors de leurs nombreuses manifestations pour leurs revendications et la défense du service public de santé.

Ce sont les choix politiques des différents gouvernements qui ont conduit à l’affaiblissement de notre système de santé en mettant en place des politiques de santé cadrées par l’objectif de réduction de la dette publique, aboutissant à la suppression de dizaines d’établissements, de services, y compris de soins intensifs.

100 000 lits ont été fermés et des dizaines de milliers d’emplois dans la
santé ont été supprimés.
Plans d’économies après plans d’économies, les différentes majorités présidentielles ont petit à petit détruit notre système sanitaire dans le seul but de réaliser des économies et de forcer les hôpitaux à s’endetter auprès des banques. Quelle aubaine pour les spéculateurs !

Au nom de la rentabilité, c’est la santé de toute la population que les décideurs politiques ont mise en jeu.

tribune Santé CGT pays de Loire














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.