Pôle Emploi : précarité = gabegie

vendredi 26 juin 2015

Gestion par la précarité généralisée = Gabegie à tous les niveaux

Un choix politique : Depuis sa création, Pôle Emploi gère l’accroissement permanent des charges de travail par des contrats précaires de toutes matières.

En décembre 2009, le nombre de Demandeurs d’Emploi inscrits à Pôle Emploi, toutes
catégories confondues était de 217790 en Pays de la Loire et de 304020 au 31/3/2015, soit un accroissement de 86230 personnes : + 39,6%.

Dans le même temps, l’effectif en CDI est passé de 2056 agents en CDI à 2357 soit +14,6 %, bien loin du volume de travail supplémentaire.

Pour gérer cette situation, la Direction ne met en œuvre qu’un outil « magique » selon elle, le CDD.

Nous avons tous vu un nombre impressionnant de collègues en CDD se succéder dans tous les services et dans toutes les agences pour remplir les activités permanentes et récurrentes qui sont celles de Pôle Emploi. En aucun cas il ne s’agit de surcroits exceptionnels d’activité, à moins de considérer qu’un accroissement régulier de l’activité sur une période de 5 ans et demi ne puisse être compris comme relevant de l’exception.

Non seulement ces CDD successifs sont humainement insupportables pour les agents qui sont dans cette situation mais cette forme de gestion est lassante pour les collègues des services et agences qui voient régulièrement partir des personnes qui commençaient à maîtriser leur travail et arriver des « néophytes » qu’il faut de nouveau « initier » aux basics nécessaires à l’exécution du minimum utile.

La Direction non seulement abuse numériquement des contrats précaires, mais elle se permet de ne pas respecter le droit ou bien d’organiser les successions de contrats précaires d’une manière « limite » pour laisser croire que ces agents effectuent de réels « surcroits exceptionnels d’activité ».

Dans la réalité les CDD, les Emplois d’Avenir, les CAE et demain les jeunes en Services Civiques, les contrats de pro et les apprentis effectuent des tâches intrinsèquement inhérentes aux missions de Pôle Emploi.

La CGT Pôle Emploi Pays de la Loire revendique la titularisation en CDI au 1er juillet 2015 de tous les précaires présents dans Pôle Emploi.

Les seuls recrutements acceptables en CDD seraient ceux en lien avec le remplacement d’agents titulaires absents. La création d’une équipe mobile, composée d’agents volontaires, permettrait d’en limiter très fortement le nombre.

La CGT revendique également que tous les agents recrutés en CDD (de remplacement) ou en CDI fassent l’objet d’une formation minimale avant d’être mis en situation de « production ».

Il n’est pas rare que certains collègues en CDD soient envoyés en formation après 5 mois de présence et à 15 jours du terme de leur contrat.

Dans le cadre de la titularisation en CDI des CDD présents au sein de Pôle Emploi,
la CGT exige que les titularisations se fassent dans l’ordre d’ancienneté des CDD
présents à l’effectif.

Dans certaines agences (il y a 2 ans à Rezé par exemple) les agents ont
revendiqués et gagnés la titularisation de CDD présents sur leur site.

Il est tout de même symbolique qu’un établissement public en charge de la lutte contre le chômage mais aussi contre la précarité, abuse de celle-ci depuis son premier jour d’existence.

Cette situation est inadmissible, mais pour qu’elle change, cela dépend de
l’intervention de chacun d’entre nous.

L’avenir de nos collègues précaires, L’amélioration de nos conditions de travail, ...dépendent de nous tous !

Mobilisons nous pour dire :
« La précarité, ça suffit.
Tous les CDD en CDI ! »















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.