Marche pour la Paix le 24/09 à Rennes

samedi 24 septembre 2016

à Rennes le samedi 24 septembre 2016 Marchons Ensemble pour la Paix Le social au cœur de la recherche de paix

Effet direct de la crise économique mondiale et de l’installation durable dans la déflation, les tensions géopolitiques s’accroissent chaque jour.
Les États-Unis – qui doutent désormais de leur pouvoir de domination – sont en train de rallumer la guerre froide. La guerre froide a été lancée à nouveau sur deux fronts : contre la Russie et contre la Chine.

Les états majors de tous bords planchent sur des hypothèses de confrontations majeures entre le bloc "occidental" (USA - Europe) et la Russie et/ou la Chine. Le plus grave étant qu’un affrontement à coups d’armes nucléaires est très sérieusement envisagé !

Malgré le peu de place que prend ce sujet majeur dans les fils d’actualité des médias, le risque est considérable.

Sur ce sujet, comme sur les autres,la CGT prend ses responsabilités en informant et participant aux mobilisations pour la Paix.

Esplanade Charles de Gaulle à Rennes
Dès 12h00

Accueil – culture – Musique
13h00
Forum - débat

Paix et Objectifs de développement durable Avec des intervenants français et internationaux du monde syndical et du mouvement pacifiste.
15h00
Marche pour la Paix

Manifestation dans les rues de Rennes avec témoignage de représentants internationaux.

“Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.” [Martin Luther-King]

Incontestablement, les questions sociales et de paix sont au coeur de cette rentrée 2016.

La multiplication des menaces terroristes qui pèsent sur le monde, notamment en France, génère des craintes et des formes de repli sur soi. Les zones de
conflits sur la planète se développent, conflits dont sont victimes les populations, qui souvent n’ont d’autres choix que de fuir les bombes ou autres
violences.

Nous ne pouvons que constater l’augmentation de cette violence, qui trouve aussi d’autres formes, particulièrement par l’augmentation de la pauvreté, les régressions sociales, et la mise en concurrence des peuples et des salariés entre eux.

Les religions servent trop souvent de prétexte à justifier le développement de cette spirale guerrière. Sans nier l’impact des fondamentalistes de toute obédience sur les populations de plus en plus fragilisées, il est des causes aux conflits armés moins avouables, mais qui sont parfois les plus structurantes des foyers de tensions.

Pétrole, ventes d’armes, pouvoirs, lieux stratégiques, capitalisme, colonialisme,… sont autant de sujets qui provoquent des affrontements dont les principales victimes sont majoritairement les peuples et les travailleurs.

Les pays les plus puissants sont aux manettes de ces stratégies destructrices avec en toile de fonds les multinationales qui organisent leur marché à l’échelle de la planète.

Les politiques d’austérité, la loi travail, et plus généralement les attaques contre le monde du travail divisent les travailleurs et les peuples en les
opposant et en les mettant en concurrence.

Il n’y donc pas de fatalité sur ce déchainement de violence à tous les niveaux, qui peut même parfois être un pare feu pour imposer des politiques d’austérité qui visent à rogner sur le vivre ensemble en imposant des normes sécuritaires au sein des nations. Nous avons affaire à des politiques de dérèglementation tant au plan des relations sociales que des relations internationales.


Marche pour la Paix appel CGT Bretagne












Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.