samedi 31 octobre 2020

Exigeons l’annulation de la réforme de l’Assurance-chômage et la mise en place de nouveaux droits !

samedi 13 juin 2020

Le comité national des travailleurs privés d’emploi et précaires CGT organise un déploiement sur tout le territoire en lien avec les comités de chômeurs locaux.

En Loire Atlantique nous avons commencé la semaine dernière la reprise de l’activité en collant des affiches avec nos revendications.

Nous serons mobilisés samedi 13 juin, à Nantes et Saint-Nazaire, pour faire signer massivement la pétition “Exigeons l’annulation de la réforme de l’Assurance chômage et la mise en place de nouveaux droits”.

Des barnums seront installés, avec des panneaux, des drapeaux et une table pour faire signer la pétition et avec un tract à donner. Le but étant d’informer les personnes sur nos revendications.

Rendez-vous, samedi 13 juin de 10h à 12h :

  • à Nantes, à proximité du marché de la Petite Hollande
  • à Saint-Nazaire, à côté de l’arrêt de bus « hôtel de ville » place François Blancho

Soyons nombreux-ses à ces rendez-vous ! Signons et faisons signer la pétition !

On lâche rien !

Le gouvernement a mis en place une profonde remise-en-cause des droits à l’Assurance-chômage, remise-en-cause que nous combattons depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron.

Plus de 1,2 million de travailleuses et travailleurs au chômage sont amenés à perdre des droits.

Ce sont le plus souvent des jeunes, des femmes et très généralement des travailleuses et travailleurs précaires alternant chômage et emplois précaires : CDI à temps partiel, CDD, intérim, emplois saisonniers, intermittents, pigistes… à peu près dans toutes les professions, y compris dans la Fonction publique. L’augmentation du recours à la précarité se fait en effet en parallèle de la casse du Code du travail et de la baisse des droits qu’imposent le patronat et les gouvernements successifs.

Depuis le début de la crise sanitaire, le chômage est déjà reparti à la hausse, la précarité et la pauvreté s’accroissent considérablement.

Quelques mesures, prolongeant les droits en cours, ont certes été prises depuis mars par le gouvernement sous la pression de nos organisations, mais elles sont très provisoires.

Dans ce contexte, nous exigeons l’annulation définitive de toutes les mesures négatives concernant l’assurance chômage :

  • annulation du durcissement du seuil d’ouverture de droit depuis le 1er novembre 2019 ;
  • annulation de l’allongement à six mois du seuil de rechargement ;
  • annulation de la dégressivité ;
  • annulation de la mise en œuvre au 1er septembre du changement de mode de calcul de l’allocation, qui induirait une baisse pouvant aller jusqu’à 75 % des allocations mensuelles ;
  • arrêt de la politique de sanction contre les privés d’emploi.

Nous revendiquons de plus, dans la perspective de notre sécurité sociale professionnelle :

  • la prolongation d’un an des droits pour tous les travailleurs précaires ;
  • le gel du décompte des droits pendant la période d’impossibilité de travailler, sans quoi de nombreux salariés inscrits vont se retrouver sans droits ;
  • des mesures pour tous les entrants, notamment les jeunes qui n’atteignent pas les seuils d’ouverture de droits.

Interpellons les élus, notamment ceux de la majorité !

Signez et faites signez la pétition https://go.lemouvement.ong/petitions/assurancechomage















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.