Les syndicats servent-ils à quelque chose ?

lundi 4 mai 2015

Super « débat » du WE dernier, (sans doute pour ternir les actions du premier mai), un opportun « sondage » du Figaro affirmait que seul-es 31 % des sondé-es croyaient à l’utilité des syndicats.

Nous aimerions que ces « grands » journaux fassent un peu plus d’enquêtes sur la répression qui s’abat sur les salarié-es tentant de défendre leurs droits, surtout, contre celles et ceux qui montent un syndicat CGT.

Oui, vouloir défendre les droits collectifs dans une entreprise privée aujourd’hui, c’est risquer de perdre son travail, c’est se retrouver en butte au harcèlement patronal.

Dernier exemple en date d’une longue série malheureusement ininterrompue, les tentatives de licenciement d’un camarade chez SPI, boite sous traitante d’Airbus Nantes.

Le patron décomplexé de cette boite sait pertinemment qu’il agit en dehors de toute légalité, mais affirme haut et fort qu’il préfère payer aux prud’hommes plutôt que d’avoir des salariés qui, légitimement, questionnent leurs conditions de travail.

Si certains se donnent autant de mal pour l’empêcher de seulement exister, c’est bien la preuve qu’un certain syndicalisme sert à quelque chose.

Oui il y a aujourd’hui trop de centrales syndicales en France, mais il faut rappeler comment les patrons pour endiguer les exigences du salariat se sont employés à la création des centrales avec la même violence qu’ils s’acharnent contre l’implantation des syndicats dans les entreprises.

Posons la question des salaires et de la protection sociale, celle de la durée du travail et de l’emploi, et nous verrons à la fois l’utilité du syndicat et celles et ceux qui y ont intérêt.

Avec les unions locales, battons nous pour créer des syndicats CGT dans toutes les entreprises pour inverser le rapport de force !















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.