Tranche de vie

lundi 12 septembre 2016

La notoriété de Xavier Mathieu, leader CGT de l’ex usine des Continental a provoqué l’échange suivant :

Je sors de ma voiture, j’en descends pour fermer le portail quand…

Lui : Bonjour monsieur je m’appelle David je travaille pour SFR, savez-vous que depuis 15 jours la fibre optique et le très haut débit passent dans votre village ?

Moi : Heu non mais dans ma rue aussi vous croyez ? c’est un cul de sac ici, le trou du cul du monde !

Lui : je crois oui mais allez voir votre mairie ils vous diront, tenez je vous donne ma carte appelez-moi quand vous saurez…

Moi : Ok d’accord bon courage et bonne journée !

Lui : Merci monsieur… Eh monsieur vous n’êtes pas le syndicaliste qu’on a vu à la télé ?

Moi : heu si si …(je me méfie, beaucoup me confondent avec Édouard Martin même si c’est mieux que ceux qui m’appellent Xavier Bertrand).

Lui : Franchement bravo pour ce que vous avez fait vous savez chez SFR c ’ est 5000 suppressions d ’ emplois enfin "départs volontaires " comme ils disent, car moi comme je refuse je suis obligé d’accepter de faire 100 kms tous les jours pour venir faire mon travail ici chez vous alors que j’habite paris … ils veulent me dégoûter !

Moi : Bienvenue au club camarade !!

Lui : Vous savez, je vais être franc avec vous, avant je détestais les syndicats, je les insultais quand je les voyais même et c’est maintenant que j’ai les deux pieds dans la
merde que je comprends qu’ils sont importants.

Moi : Mieux vaut tard que jamais comme on dit…

Lui : Non mais franchement j’ai honte aujourd’hui d’avoir été si con toutes ces années !!

Moi : C’est malheureusement souvent le cas en fait. Chez Conti c’était pareil vous savez. Avant la fermeture de l’usine, j’avais « une grande gueule, une trop grande gueule ». Quand je leur disais que s’ils voulaient que les choses changent il fallait un rapport de force et que de rester sur leur bécane quand les autres faisaient grève ne rendait service qu’au patron !! Et après cette fermeture " je parlais bien : vas- y Xavier tu parles bien toi on te fait confiance ". Certains osaient même me dire que " j’avais changé". Tu parles, oui ils avaient besoin de moi désormais comme toi aujourd’hui tu prends conscience… et c’est bien malgré tout. Tu sais, c’est dur parfois quand tu es délégué du personnel de subir tout ça mais c’est la vie des militants de convictions, le don de soi, l’abnégation …

Lui : Franchement monsieur je m’en veux tellement d’avoir été aussi CON mais qu’est ce que j’ai été CON bon sang !!!

Moi : Si ça peut te rassurer l’ami, dis-toi que beaucoup malheureusement le resteront jusqu’à leur mort …

Lui : Vous savez monsieur plus jamais je laisserais quelqu’un critiquer les syndicats, plus jamais !!

Moi : Que Dieu Philippe Martinez t’entende l’ami… et n ’ oublie pas de te syndiquer ! !

Lui : Juré monsieur, sur le code du travail !!

Moi : le pauvre, pour ce qu’il en reste…

merci à Mathieu pour cette "tranche de vie" et courage aux salarié.es de SFR

Pour rebondir, le 15 septembre, nous avons toutes et tous l ’ occasion de défendre à nouveau le Code du Travail en descendant dans la rue.

À bon entendeur…

« Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse:renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasement. » « La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! » H. Krasucki















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.