vendredi 19 avril 2024

Gaza : Stop au génocide - Nous exigeons des actes

samedi 17 février 2024

Manifestation pour le cessez le feu à GAZA

samedi 17 février à Nantes à 15 h

Place des volontaires de la défense passive ( haut de la Rue du calvaire)

L’UD CGT appelle les syndicats et militant.es à participer à cette manifestation

Après l’attaque du Hamas le 7 octobre (1160 israéliens tués aux deux tiers civils, crime de guerre, 250 otages) l’armée israélienne commet un génocide sur la population de Gaza sous blocus depuis 17 ans. La Cour Internationale de Justice (CIJ), instance de l’ONU, a reconnu le 26 janvier l’intention génocidaire d’Israël sur les 2,4 millions d’habitants, de la bande de Gaza (en moyenne 36Km de long sur 10 de large). Pour faire diversion, Israël a diffamé l’UNWRA, agence de l’ONU qui vient en aide aux réfugiés palestiniens.

Après 4 mois d’attaques aériennes, terrestres, maritimes le bilan est effrayant :

  • - 28 000 tués ce qui ferait dont plus de 12 000 mineurs, des milliers de femmes, des centaines de journalistes (Israël interdit l’accès aux journalistes étrangers), médecins, professeurs, personnel de l’ONU…9000 disparus sous les décombres. A l’échelle de la France plus d’un million de tués et disparus ! 70 000 blessés, mutilés, brûlés…
  • - civils pris en étau, traumatisés, désespérés, épuisés physiquement et psychiquement, affamés, déplacés à 85% (et souvent plusieurs fois), entassés dans des zones elles aussi pilonnées. Eau introuvable ou non potable, pas d’électricité…
  • - destructions énormes : quartiers entiers, écoles, universités, hôpitaux, patrimoine, champs, vergers…

Le gouvernement israélien prémédite de nouveaux massacres sur le sud de Gaza où s’entassent dans des abris de fortune 1,3 million de personnes dont 600 000 enfants.

En dépit des mises en garde et des appels au cessez-le-feu enfin exprimés par ses alliés occidentaux mais qui n’exercent aucune pression réelle sur Israël.

Ces alliés, dont la France, ne doivent pas être complices de ce génocide.

De plus les dirigeants israéliens veulent pousser les Palestiniens affamés et terrorisés vers l’Égypte, sans retour possible sur la terre de Palestine, comme ce fut le cas après la Nakba de 1948.

En Cisjordanie occupée la colonisation et le nettoyage ethnique s’accélèrent, l’économie et l’agriculture sont asphyxiées. Depuis octobre 450 tués à Jénine, Naplouse, Tulkarem…par l’armée d’occupation et les colons de plus en plus violents.

4000 nouveaux prisonniers, les gens ne sortent plus et ont peur.

Le 12 février un tribunal néerlandais saisi par des ONG de défense des droits humains a ordonné aux Pays-Bas de cesser la livraison des pièces d’avions de combat F-35 utilisés par Israël et qui frappent des civils.

Les dirigeants français doivent suivre cet exemple pour empêcher la poursuite du génocide prémédité par les dirigeants israéliens.

  • • Cessez-le-feu immédiat, total et permanent. Arrêt des déplacements forcés de population.
  • • Application immédiate des ordonnances de la CIJ par Israël et par la France.
  • • Levée complète et durable du blocus de Gaza.
  • • Financement sans interruption de l’UNRWA et livraison d’une aide humanitaire d’ampleur.
  • • Libération des otages civils israéliens et des prisonniers politiques palestiniens
  • • Arrêt immédiat de la vente d’armes à Israël, sanctions contre l’occupation, la colonisation
  • et l’annexion par Israël
  • • Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens

Appel à l’initiative de la Plateforme44 des ONG pour la Palestine : Association France Palestine Solidarité, Pays de Loire Gaza Jérusalem, MRAP - Nantes et St-Nazaire, Ligue des Droits de l’homme, CIMADE, CCFD-Terre solidaire 44, Artisans du monde-Nantes et St-Nazaire, UJFP (Union juive française pour la paix), ABJC ( Ass. Bouguenais Jumelage Coopération), Les Amis d’Abu-Dis Solidarité Palestine (Rezé), CSPRN (Comité Solidarité Palestine

Région nazairienne), ATTAC44, ARP ( Amis de la Résistance palestinienne).

Observateur : ACAT ( Actions des chrétiens pour l’abolition de la torture).















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.