8 mars : communiqué de presse CGT / FSU / SOLIDAIRES 44

mercredi 6 mars 2019

Le 8 mars, c’est la journée internationale des droits des femmes, fruit de longues luttes contre les inégalités, les discriminations au travail, les violences sexistes et sexuelles…

Ce n’est pas « la journée de la femme ». Celle où l’on disserte exceptionnellement sur la place des femmes dans la société. Celle où les commerces font des offres promotionnelles d’électroménager et de produits de beauté. Celle où des entreprises offrent une rose à leurs salariées. Car le lendemain, on retourne aux mauvaises habitudes.

Un peu d’histoire s’impose :

  •  En août 1910, Clara Zetkin, militante socialiste propose d’instaurer une journée pour les droits des femmes lors de la 2e conférence internationale des femmes socialistes. Le principe est acté.
  •  Le 8 mars 1917, les ouvrières de St-Pétersbourg descendent dans la rue pour demander « du pain et la paix » et font lever les fusils des troupes du Tsar.
  •  A partir de 1945, cette journée s’apparente plus à la fête des mères…
  •  Les Nations Unies officialisent cette journée en 1977 ; en France, en 1982, sous l’impulsion des mouvements féministes

Célébrées un jour, malmenées toute l’année, c’est NON. En Espagne, en 2018, et dans un climat bien particulier, 6 millions de personnes sont descendues dans la rue.

Nous rêvons qu’il se passe la même chose partout dans le monde, et en France en particulier. Malgré les différentes lois et les déclarations de « bonnes intentions » des gouvernements successifs, les inégalités femmes-hommes sont constantes, dans la société et dans nos entreprises.

-* ● En France, moins 25% pour les salaires des femmes : NOUS REVENDIQUONS L’APPLICATION DES LOIS SUR L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE AVEC + DE PERSONNEL POUR LES SERVICES DE CONTRÔLE

  • ● En France, moins 40% pour la retraite pour les femmes, c’est la double sanction. La retraite à points, ce serait encore pire ! NOUS REVENDIQUONS UN SYSTÈME DE RETRAITE QUI CORRIGE L’INÉGALITÉ PRO FEMMES/HOMMES, SOIT TOUT L’INVERSE DU PROJET GOUVERNEMENTAL !
  • ● En France, 80% des temps partiels sont occupés par des femmes, et ils sont loin d’être tous « choisis » : LE DROIT A UN EMPLOI A TEMPS PLEIN DOIT RESTER LA NORME, AINSI QUE LE MAINTIEN DES STATUTS CORRESPONDANT AUX MISSIONS DE SERVICE PUBLIC
  • ● Dans le monde, 72% d’hommes ont un emploi, 46% de femmes : L’INDÉPENDANCE FINANCIÈRE DES FEMMES EST UNE DES CLÉS DE L’ÉMANCIPATION ET CONCOURE A L’ÉGALITÉ SOCIALE
  • ● 90% des milliardaires sont des hommes… MOINS IL Y AURA DE MILLIARDAIRES, MOINS IL Y AURA CETTE DISTORSION FLAGRANTE : REVENDIQUONS LE PARTAGE DES RICHESSES

Refaisons ensemble du 8 mars une journée de lutte et de grève pour faire avancer les droits des femmes !

L’intersyndicale CGT/FSU/SOLIDAIRES de Loire-Atlantique appelle à une journée de grève active et de déambulation militante le 8 mars !

  • 9h30 devant le palais de justice de Nantes, rassemblement pour réclamer nos droits, puis déambulation (CHU, Place Royale, CARSAT).
  • Pique nique à partir de 12h Place Royale.
  • 15h40 action symbolique de fin de déambulation, car après, on bosse gratos !














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.