lundi 20 mai 2024

Risque de sédition dans la police ?

mardi 25 juillet 2023

Dans notre système constitutionnel le Président de la République est le garant des institutions.

En démocratie un principe absolu est celui de la séparation des pouvoirs.

Le contexte actuel, où des policiers semblent vouloir ne pas respecter une décision de justice après qu’un de leurs collègues ait été écroué, constitue une grave menace pour notre démocratie, venant s’ajouter au contexte de délire sécuritaire dans lequel nous baignons depuis les gilets jaunes, l’état d’urgence sanitaire, la répression des manifestations contre la réforme des retraites.

L’Union Locale CGT de Nantes s’alarme suite aux déclarations du directeur général de la police nationale, Frédéric VEAUX et du préfet de police de Paris, Laurent NUNEZ.

L’institution policière doit respecter l’institution judiciaire.

Le silence du ministre de l’Intérieur, de celui de la justice, et surtout celui du Président de la République, qui doit être le garant des institutions, nous paraît porteur de danger pour la suite des évènements.

L’article 12 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789 dit « La garantie des droits de l’homme et du citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. »

Il est utile de rappeler que la police doit être employée pour les besoins de la population, et non pour protéger un pouvoir obéissant à une caste pour un intérêt particulier, bien éloigné de celui des travailleurs, travailleuses et de l’ensemble des citoyens et citoyennes.

Le Gouvernement doit revenir d’urgence à une politique ayant pour but de satisfaire les aspirations légitimes et les revendications de la population et du monde du travail, dans un contexte d’inflation et de montée vers la guerre à l’est de l’Europe et non chercher à opposer sans arrêt les citoyens entre eux.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.