jeudi 22 février 2024

La FNME-CGT en grève contre la répression syndicale

mardi 28 février 2023

Le 28 février, les électriciens et gaziers, dans la rue, contre la répression du mouvement social.

Faire taire les salariés qui revendiquent et cibler les militants est devenu le leitmotiv des directions des entreprises de l’énergie qui multiplient les procédures disciplinaires : mises à pied, rétrogradations, licenciements.

Les directions utilisent aussi l’arsenal policier et judiciaire, comme lors des récentes grèves pour les salaires : interventions des forces de l’ordre sur les piquets de grève, convocations à la police, gardes à vue, poursuites au pénal.

Ces mêmes directions remettent en cause le droit de grève, étendent des « réquisitions » infondées et des maintiens en poste illégaux, échafaudant de nouvelles notes sur « la continuité du service public lors d’un mouvement social ».

La direction du RTE vient franchir un cap intolérable en accusant 4 agents de cybercriminalité pour avoir mené des actions, en réalité symboliques et sans impact, sur le système électrique. Après 96 heures de garde à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) en charge des dossiers de terrorisme, de contre-espionnage et de sabotage en cyberdéfense. Ces 4 collègues ont été licenciés de RTE.

Le 28 février, ils seront traduits devant le tribunal correctionnel de Paris.

Les directions agissent par l’intimidation, la peur et s’opposent à toutes formes de contestation de leurs stratégies et leurs choix financiers : gel des salaires, démantèlement du service public, externalisation, fermetures de sites...

Pour nos droits individuels et collectifs, le Service Public, nos conditions de travail, notre pouvoir d’achat, défendons nos libertés à s’opposer et à revendiquer.

Le droit de grève et les libertés sont des droits à valeur constitutionnelle. La CGT apporte son soutien indéfectible pour défendre les collègues mis en cause et injustement sanctionnés.

Dans le cadre du préavis de grève pour gagner le retrait de la réforme des retraites, la FNME-CGT appelle à une journée de grève et de mobilisations le 28 février, pour exiger la relaxe de nos 4 collègues du RTE.

DES RASSEMBLEMENTS SONT ORGANISÉS DANS PLUSIEURS RÉGIONS DONT CELUI DEVANT LE TRIBUNAL DE PARIS.

En Loire Atlantique, le 28 Février à partir 10h

RASSEMBLEMENT au parking Leclerc PARIDIS

14 Route de Paris, 44300 Nantes (proche Station-service)

Une restauration sera prévue sur place















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.