mardi 19 octobre 2021

Les postières et postiers sont appelé.es à la grève le 18 mai !

mardi 18 mai 2021

Rassemblement devant la direction centrale, Place Bretagne à Nantes, le 18 mai à 10h

La Poste met en place son nouveau plan stratégique jusqu’à 2030, avec comme leitmotiv la transformation profonde d’une entreprise, détenue par des fonds d’État, responsable d’assurer 4 missions de service public. Or, au lieu de maintenir des bureaux de Poste dans 18 000 points du territoire, d’assurer une pérennité bancaire pour les plus démuni.es, de porter les échanges (presse à tarifs incitatifs, courrier et colis) 6 jours sur 7, La Poste choisit de s’aligner sur les modèles de la loi du marché du tout libéral.

La Poste fait le choix du tout bancaire à coup de pressions commerciales sur les salarié.es, au détriment de ses valeurs de service public. Les bureaux et guichets de Poste ferment les uns après les autres, en zone rurale comme urbaine, au mépris de l’affluence des usagers et clients.

Les métiers de la distribution incarnés par les factrices et facteurs subissent de plus en plus de pression pour obtenir la moindre prime sur des objectifs inatteignables et de concurrence 7 jours sur 7 imposés par les multinationales du e-commerce. La sous-traitance se répand dans les activités postales, de la livraison aux services informatiques. La gouvernance et l’actionnariat de La Poste veulent du « cash », très vite et tout le temps !

Les conséquences pour les usagers ont aussi des répercussions sur le personnel de La Poste : Le sous-effectif est constant, les emplois précaires deviennent légion, la fatigue et le stress s’accumulent, les salaires stagnent alors que La Poste se sort très bien de la situation sanitaire, avec plus de deux milliards d’euros de bénéfice en 2020.

C’est pourquoi le 18 mai, la CGT Fapt 44 et 85, FO Com 44 et 85 et SUD Ptt 44/85 appellent les postières et postiers dans leur ensemble à faire grève, sur tout le territoire.

Nous revendiquons des embauches massives en CDI à La Poste pour les précaires afin de combler les positions de travail vacantes, l’arrêt des restructurations et de la casse du service public via le maintien des bureaux de Poste, services financiers, centres de tri, la cessation des pressions commerciales et managériales, la sauvegarde du métier de facteur, la réintégration des activités sous-traitées et des augmentations significatives des salaires, via notamment l’obtention d’un 13e mois.

Nous appelons les postières et postiers de Loire-Atlantique et Vendée à se rassembler devant la direction centrale, Place Bretagne à Nantes, le 18 mai à 10h















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.