lundi 26 juillet 2021

Communiqué des occupantes et occupants de l’opéra Graslin à Nantes

vendredi 12 mars 2021

Après avoir occupé la DRAC des Pays-de-la-Loire le 4 mars, défendu les droits des femmes dans la rue le 8 mars ; ce mercredi 10 mars 2021, alors que les salarié.e.s de la DRAC ont été renvoyé.e.s chez eux par ordre préfectoral, les professionnel.le.s du spectacle ont décidé d’occuper l’opéra Graslin à Nantes. Les occupant.e.s de l’Odéon ne sont pas entendu.e.s, nous les rejoignons donc pour amplifier l’état d’urgence, social et culturel !

Depuis 1an, nous,travailleuses et travailleurs de la culture, sommes empêché.e.s de travailler et de vivre de nos métiers. Les conséquences d’une politique de santé désastreuse font massivement peser sur les populations des mesures restrictives et privatives de liberté. Pendant que les lieux de grande consommation tournent à plein régime, les lieux de culture restent fermés, les festivals sont annulés et l’espace public reste interdit aux rencontres artistiques. Le gouvernement accorde des soutiens massifs aux grandes entreprises tandis qu’il compte faire plus d’un milliard d’euros d’économie sur le dos des chômeuses et des chômeurs, dont le nombre ne cesse d’augmenter, et pour lesquel.le.s les conditions de vie sont de plus en plus insupportables.

NOUS EXIGEONS :

  • -Un retrait pur et simple de la réforme de l’assurance chômage.
  • -Un plan massif de soutien à l’emploi en concertation avec les organisations représentatives, les salarié.e.s de la culture.
  • -La réouverture immédiate des lieux de culture au public dans des conditions définies en concertation avec les professionnel.le.s concernés.
  • -Une prolongation de l’année blanche et son élargissement à tous les travailleur.se.s précaires, ainsi qu’une baisse du seuil d’accès à l’indemnisation chômage pour les primo-entrant.e.s ou intermittent.e.s en rupture de droits.
  • -Des mesures d’urgence pour garantir l’accès aux congés maternité et maladie pour tous.tes les travailleur.se.s à emploi discontinu ainsi qu’aux autrices et auteurs.
  • -Des moyens pour garantir tous les droits sociaux:retraite, formation, médecine du travail, congés payés...
  • -Une réunion du CNPS (Conseil National des Professions du Spectacle) en présence du Premier Ministre.
  • -Le libre-accès au bâtiment et à la place Graslin durant toute l’occupation.

Pour soutenir ces revendications et pour soutenir l’occupation de l’opéra Graslin, nous vous appelons à venir nombreux.ses pour une Agora à13h, Place Graslin et à amplifier le mouvement : occupons, occupons, occupons !

L’Assemblée Générale des occupant.e.s de l’Opéra Graslin

Soutenue par Les collectifs Rage de l’Art, L’Art en Grève, Culture en Lutte, Réveiller les Vivants, L’intersyndicale Employeurs/Salarié.e.s ( SYNAVI,SNSP, SYNDEAC, SMA, PROFEDIM, SCCC, FEDERATION CGT-Spectacle)

#Occupationgraslin















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.