jeudi 5 août 2021

Essentielles, mais sous-payées, le 8 mars des premières de corvées

lundi 8 mars 2021

Communiqué unitaire CGt - FSU - Solidaires 44 -

RDV 15h40 Nantes Place Royale

Le constat est sans appel : les femmes sont toujours les victimes d’inégalités criantes de salaire, de pension, d’accès aux postes à responsabilités, à l’espace public... Avec la crise sanitaire, leur rôle crucial comme « premières de corvées » n’est plus à démontrer.

Et pourtant les métiers « féminisés » sont dévalorisés ! Et pourtant, les femmes sont les plus représentées ... dans la précarité !

Les femmes représentent 2/3 du travail mondial mais seulement 5% du revenu mondial. La plupart du travail des femmes n’est pas salarié.

Nous serons dans la rue :

  • ● pour la revalorisation des métiers à prédominance féminine et de réelles hausses de salaire, contre l’exploitation des femmes, pour l’égalité salariale femmes hommes et pour un réel partage des taches domestiques.
  • ● pour une ratification ambitieuse de la convention de l’OIT contre les violences et le harcèlement dans le monde du travail.
  • ● pour dénoncer les discriminations de genre, de classe, de race, et lesbo-bi-transphobes cumulées par certaines.
  • ● pour lutter contre la violence sexuelle, raciste et institutionnelle faite aux femmes migrantes, pour leur liberté de mouvement à travers les frontières.
  • ● pour que l’accès à l’avortement soit possible partout, pour que le délai légal soit étendu au-delà de 12 semaines.

Les femmes continuent d’être ici et dans le monde entier les victimes du capitalisme et du patriarcat. STOP ! Les inégalités sociales et les violences font partie d’un même système que nous dénonçons.

Participez massivement à la grève féministe du 8 mars 2021 !

Masqué.es mais pas muselé.es !

communiqué intersyndical LA 8 mars














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.