lundi 18 janvier 2021

Après les manifestations pour le retrait de la proposition de loi « Sécurité globale »

jeudi 10 décembre 2020

Le samedi 5 décembre, les manifestations à Nantes et St Nazaire pour le retrait de la proposition de loi « Sécurité globale » ont été un franc succès. Le nombre de manifestant.es était en hausse et la détermination toujours aussi forte. Elles se sont déroulées sans incidents graves jusqu’à la dislocation décidée par les organisations syndicales et les associations.

Mais, à Nantes, bien après la fin de la manifestation déclarée en préfecture, des policiers ont été victimes d’un jet de cocktail molotov.

Les organisations syndicales de Loire-Atlantique CGT, FO, FSU, Solidaires, SAF et les associations [1] condamnent cette atteinte aux personnes par des individus profitant de l’occasion pour s’en prendre aux forces de l’ordre et œuvrant à l’échec de la manifestation pacifique.

Les syndicats et associations appellent à manifester pacifiquement. Or, cette action inacceptable dévoie le sens donné à cette marche pour les libertés et peut donner un prétexte au gouvernement pour tenter de discréditer l’acte de manifester, voire plus largement le mouvement à l’œuvre contre cette proposition de loi liberticide.

Les syndicats et associations restent attentifs au respect effectif du droit de manifester. Ils rappellent que, dans certaines situations, la stratégie adoptée par les forces de l’ordre dans l’encadrement des manifestations conduit à des face à face propices à l’escalade de la tension et de la violence.

Ils rappellent également au Préfet que les services d’ordre syndicaux, composés de militants bénévoles, ont pour seule mission de protéger les manifestants, pas de s’interposer dans les affrontements ou servir d’auxiliaires de police.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, SAF et les associations dénoncent la dérive autoritaire du gouvernement, qui est le pendant de sa politique anti-sociale.

Dans ce contexte, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, SAF et les associations appellent plus que jamais à la poursuite de la mobilisation, pacifiquement et sans entraves, pour le retrait de toute la proposition de loi dite « Sécurité globale », dont plusieurs volets menacent les libertés démocratiques, notamment la liberté de manifester. Ils s’exprimeront très prochainement en détail sur ces atteintes et appelleront la population à se mobiliser à nouveau dans le cadre de l’appel national de la Coordination Stop Loi Sécurité Globale.

[1* Syndicat National des Journalistes, Alfa Appel Égalité, Amnesty International, Association France Palestine Solidarité, Attac, Club de la presse Nantes Atlantique, Greenpeace Nantes, Libre Pensée, Ligue des droits de l’Homme, Maison des Citoyens du Monde, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, Mouvement National de Lutte pour l’Environnement, Observatoire Nantais des Libertés, Tissé Métisse















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.