jeudi 3 décembre 2020

Grève Transports BEZIAU lundi 6 juillet Thouaré-sur-Loire

lundi 6 juillet 2020

Les salariés de l’entreprise de transports BEZIAU à Thouaré-sur-Loire engagent un mouvement de grève à compter de lundi 6 juillet pour l’augmentation des salaires, le versement d’une prime Covid, et la suppression de sanctions disciplinaires.

Les principales revendications des Salarié(e)s BEZIAU sont :

  • - Une augmentation de salaire au 1er Janvier 2020 avec rappel de salaire sur le bulletin de Juin 2020 et versement en début Juillet 2020. - L’attribution d’une prime « Coronavirus » de 250 à 1200 € selon les situations sur le bulletin de paie de Juin 2020 versée début Juillet 2020.
  • - La suppression de toutes les sanctions disciplinaires, de toutes les retenues dans l’exercice du droit de retrait, etc…, à compter du 1er Septembre 2019 et le remboursement de ces sommes retenues aux salariés en début Juillet 2020.
  • - Le retour au respect et du bon fonctionnement du CSE, … en commençant par le retrait du règlement intérieur du CSE voté en catimini en l’absence des Elu(e)s Exécution.
  • - Le retrait immédiat de la procédure de licenciement, à l’encontre du Délégué Syndical CGT des Tps Beziau.
  • - Le remboursement par la Direction des Honoraires d’avocat engagé en défense des Élus du Collège Exécution et du Délégué Syndical CGT des Tps Beziau.

*************************************************************
Stop à la zone de non droit chez Beziau Transports !

Depuis le 1er Septembre 2019, Le Syndicat Régional des Transports CGT des Pays de la Loire constate une dérive TRÈS INQUIÉTANTE du comportement de la Direction des Transports BEZIAU à l’encontre des Salarié(e)s, des élus, du Comité Social et Economique.

Le plus petit désaccord avec l’Exploitation, la plus petite faute dans l’exercice du travail se traduisent systématiquement par des mesures disciplinaires tout azimut…, parfois incohérentes entre elles au regard du « taux de gravité ».

Le Dirigeant en charge de la gestion de l’entreprise, salarié d’une holding, n’a toujours pas présenté de mandat définissant ses compétences au Comité Social et Économique comme l’impose le code du travail.

Le DRH des Transports POLLONO intervient dans les prises de décisions des transports BEZIAU… Parfois même, on retrouve même une en-tête des transports POLLONO, pour signifier quelque chose à un salarié des Transports BEZIAU !!!!

La Négociation Annuelle Obligatoire 2019, alors que nous sommes en 2020, traîne avec comme résultat, à ce jour, aucune proposition de la Direction, sauf le « Non » à TOUTES les revendications CGT.

En période « d’Urgence sanitaire », la Direction des Tps BEZIAU ne met pas en place correctement et complètement les mesures gouvernementales, et ce n’est qu’à l’issu d’une réunion, le 20 Avril 2020, dans le cadre d’un droit d’alerte CGT, que la Direction des Tps Beziau, se met en règle avec la législation !!! Cela ne l’empêche pas de considérer comme « en absences injustifiées », avec retenue de salaire sur un accord unilatéral de la Direction, un salarié ayant fait usage de son droit de retrait !!! Inacceptable pour la CGT !!!!

A ce jour, les Elus n’ont toujours pas été en capacité de pouvoir émettre un avis en Comité Social et Économique (CSE) sur la mise en place du chômage technique. L’ordonnance impose à l’Employeur de recueillir l’avis du CSE en précisant la date de la consultation dans la demande de chômage partiel à l’Administration…

Il y a 2 plaintes en pénale en cours.

La Direction engage, en pleine période d’urgence sanitaire (COVID-19), une procédure de licenciement d’un Elu et Délégué Syndical CGT, pour tenter de contrer l’exigence légale de respect de la législation.

Ce Camarade est aussi le Secrétaire du Syndicat CGT Transports des Pays de la Loire, dans une période où les Transporteurs veulent des dérogations à tout, aucunes augmentations des salaires en 2020, etc… !!! Ce sont bien les exigences revendicatives de la CGT Transports que la Direction BEZIAU tente de faire payer à notre Camarade.

En résumé, il y a atteinte à l’intégralité physique – morale – sanitaire de tous les salarié(e)s. Atteinte à l’exercice du droit syndical dans l’entreprise, atteinte à la compétence du Comité Social et Économique, harcèlement sur les Élu(e)s du collège Exécution… On peut, hélas retrouver cela dans bien des entreprises de transports !!!! Et c’est bien l’action de la CGT, qu’on veut sanctionner !!!!















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.