jeudi 9 juillet 2020

Dans chaque entreprise, revendiquons la mise à disposition des masques disponibles pour les soignants

mardi 24 mars 2020

Nous appelons les syndicats de Loire-Atlantique à intervenir urgemment (si ce n’est déjà fait) auprès de leur employeur afin de vérifier l’existence ou non de stocks de masques au sein de leur entreprise ou administration. Ce afin de revendiquer en urgence la mise à disposition de ces masques au secteur hospitalier.

En effet :

  • Les soignants alertent sur la pénurie de masques et les conditions indignes dans lesquelles ils sont contraints d’exercer leurs missions, en première ligne.
  • D’autres secteurs essentiels sont exposés à la pandémie sans les masques utiles à leur protection !
  • Un décret datant du 13 mars impose la réquisition de tous les masques détenus par toute personne morale de droit public ou de droit privé, et ce jusqu’au 31 mai 2020.

Décret n° 2020-247 du 13 mars 2020 relatif aux réquisitions nécessaires dans le cadre de la lutte contre le virus covid-19

Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre des solidarités et de la santé, Vu le code civil, notamment son article 1er ; Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L. 3131-8 et L. 3131-9 ; Vu l’urgence, Décrète :

Article 1

I. - Eu égard à la nature de la situation sanitaire et afin d’en assurer la disponibilité ainsi qu’un accès prioritaire aux professionnels de santé et aux patients dans le cadre de la lutte contre le virus covid-19, sont réquisitionnés, jusqu’au 31 mai 2020 :

II. 1° Les stocks de masques de protection respiratoire de types FFP2, FFP3, N95, N99, N100, P95, P99, P100, R95, R99, R100 détenus par toute personne morale de droit public ou de droit privé ;

III. 2° Les stocks de masques anti-projections détenus par les entreprises qui en assurent la fabrication ou la distribution.

IV. II. - Les masques de protection respiratoire de types FFP2, FFP3, N95, N99, N100, P95, P99, P100, R95, R99, R100 et les masques anti-projections produits entre la publication du présent décret et le 31 mai 2020 sont réquisitionnés, aux mêmes fins, jusqu’à cette date.

Également, ci-après, pour exemple, la démarche du syndicat CGT Arlux à Orvault.

Le 20/03/2020, à 21:38,

Bonsoir M. P,
Je me permets de vous solliciter afin que la Société VISOTEC Orvault puisse apporter sa contribution dans la lutte contre Le COVID19.
En effet, la société possède en magasin des masques de marque GISS FFP2.
Comme vous le savez, les centres hospitaliers de France manquent cruellement de ce type de protection et ceux de notre département ne sont pas épargnés.
Ma demande ne doit pas être freinée pour une question de coût et d’ailleurs, le syndicat CGT Arlux vous propose de prendre en charge financièrement la totalité de celui-ci.
D’un point de vue logistique, je vous propose de les récupérer dès ce week-end (samedi ou dimanche) si vous le souhaitez et je me chargerais de les mettre à disposition du CHU de Nantes.
Dans l’attente d’une réponse positive de votre part.
Recevez, Monsieur le Président de la Société, mes salutations distinguées.
David Durand
06.
DS CGT Arlux

Pour les petites quantités (<500 pièces) : aller les donner à la pharmacie, au médecin ou au centre hospitalier le plus proche.

Pour les quantités plus importantes, se signaler auprès de l’ARS ou via une plateforme régionale opérée par le conseil régional qui effectue la redistribution en priorisant les plus nécessiteu

Coordonnées s’agissant du CHU de Nantes :

  • · Mise à disposition des outils de production de mon entreprise pour fabriquer des masques, de la solution hydro-alcoolique, ou tout autre consommable.
  • · Offre de produits ou de prestations susceptibles d’être utiles à l’hôpital dans le combat contre le Covid-19 ; par exemple : nuitées d’hôtel pour le personnel, stock de matériels…

Vous pouvez adresser votre proposition par mail à l’adresse suivante : dons-covid@chu-nantes.fr ou 02 53 48 28 39 et 02 53 52 62 47

courrier ARS - région - Préfet sur les masques














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.