mercredi 28 octobre 2020

Intervention policière au lycée Guist’Hau, Nantes

jeudi 30 janvier 2020

L’intersyndicale CGT/FO/FSU/Solidaires de Loire-Atlantique dénonce avec la plus grande fermeté l’utilisation de gaz lacrymogènes et de violences physiques à l’égard de lycéen-nes, d’étudiant-es et d’enseignant-es, comme ce fut le cas jeudi 30 janvier au matin devant le lycée Guist’hau à Nantes, à la suite du blocage pacifique de l’établissement par les élèves, au moment du passage des E3C (épreuves de contrôle continu dans le cadre du nouveau bac).

Elle tient à rappeler que le maintien de l’ordre ne saurait se faire en s’attaquant de la sorte à de jeunes gens non-violents, blessés pour certains, choqués pour beaucoup. Il est de la responsabilité du préfet d’empêcher ces violences à l’égard de lycéen.nes inquiet.es pour leur avenir et souhaitant l’exprimer pacifiquement.


Épreuves communes de contrôle continu, inadmissibles pour les élèves et les personnels : Refusons collectivement de les organiser

La mise en place du nouveau Bac Blanquer vient confirmer nos craintes. L’autonomie des établissements (que nous dénonçons depuis le début comme facteur d’inégalités) permettra avec la mise en place des épreuves E3C (épreuves communes de contrôle continu qui représentent 30 % de la note finale du Bac), d’avoir un Bac maison qui aggravera encore ces inégalités.

À cela, s’ajoute la précipitation et l’impréparation du ministère avec les premières épreuves qui vont commencer dès la semaine prochaine.

Lire la suite du tract :

http://www.cgteduc.fr/index.php/actualit-mainmenu-352/communiqus-mainmenu-444/2807-epreuves-communes-de-controle-continu-inadmissibles-pour-les-eleves-et-les-personnels-refusons-collectivement-de-les-organiser















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.