vendredi 14 août 2020

La retraite Macron par points : la République au marché

jeudi 30 janvier 2020

Ce projet, personne n’en veut : 61 % de la population est contre, les syndicats qui en exigent le retrait représentent 57 % des salarié.e.s aux élections professionnelles, les caisses de retraites (MSA, CNRACL...) émettent des avis négatifs les unes après les autres, Des professions libérales, comme les avocats, demandent le retrait, et même le Conseil d’État est particulièrement critique.

Le gouvernement veut passer en force et faire voter un texte à trous aux députés, puis utiliser l’arme des ordonnances (29 en tout) et même l’article 49,3.

Ne laissons pas faire ce gouvernement ultra-minoritaire et dogmatique !

Le système universel défendu sans ciller par Macron n’apporte aucune justice. Il nie la disparité toujours criante entre l’espérance de vie des ouvriers et des pauvres, inférieure de 13 ans à celle des plus riches. C’est un choix comptable et idéologique visant à « presser le citron » du salariat, en esquivant ainsi le débat sur la productivité et la répartition des richesses.En faisant main basse sur les régimes de retraite, en reculant l’âge de départ à la retraite et en baissant considérablement le niveau des pensions, le gouvernement ouvre la voie aux retraites par capitalisation, que seuls les riches pourront se payer.

tract intersyndical UD 44 janvier 2020














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.