Grève pour le Climat le 29 novembre

vendredi 29 novembre 2019

Le collectif Youth For Climate, rejoint par un grand nombre d’associations (dont ATTAC) et syndicats (dont la CGT), appelle à une nouvelle journée de grève pour le Climat le vendredi 29 novembre.

Ce vendredi sera aussi celui du « Black Friday », orgie consumériste dont le modèle nord américain essaie de s’implanter en France. Cette journée sera donc aussi « anti Black Friday » et pour le « Black Block Friday »

RDV à Nantes :

À 12 h convergence des cortèges lycéens et étudiants vers la Place Bretagne avec pique-nique zéro déchets, food-trucks, prises de parole autour du Black Friday et village associatif. À 15 h, départ de la Marche pour le Climat et le Vivant

RDV à Saint Nazaire :

14h30 Esplanade des Droits de l’Homme à côté du dragon

Communiqué de Youth For Climate

Grève Mondiale pour le Climat

Après un mois de Septembre mouvementé avec la Week for Future et la Semaine de Rébellion d’Extinction Rébellion, le prochain rendez-vous militant se profile les 29 et 30 Novembre. Les militants de Youth for Climate ont tenté de faire prendre conscience au députés de l’urgence climatique tant à l’Assemblée Nationale qu’au parlement Européen où nous avons pu prendre la parole. Cependant, nos dirigeants semblent toujours plus intéressés par les intérêts économiques du pays que par la survie de la majeure partie du vivant sur la Terre.

Lors de la 3e Grève Internationale pour le Climat, le 20 Septembre, Youth for Climate France avait prévenu que c’était son dernier avertissement. Il est maintenant temps de passer à l’action. Et nous te proposons tout un panel d’actions, de la manifestation pacifique pour tous aux actions de désobéissance civiles à travers la France lors d’un jour symbole d’un système économique destructeur : Le Black Block Friday (29 Novembre).

Communiqué d’ATTAC 44

Redonnons du sens à la société, mobilisons-nous ensemble !

L’inefficacité de la politique des petits pas d’Emmanuel Macron est évidente, surtout quand elle ignore la dure réalité quotidienne des plus pauvres. Elle s’accompagne de mesures fiscales favorables aux plus riches et refuse de faire payer les plus gros responsables des dérèglements climatiques.

En soutenant un système économique qui favorise le profit, la concurrence, l’individualisme, les intérêts privés, ... ils détruisent l’environnement, les droits sociaux, les relations sociales et nos biens communs. La mondialisation économique néolibérale continue d’accroître les inégalités et fait passer les intérêts économiques avant l’environnement, sans laisser réellement la possibilité aux citoyens de s’opposer et de proposer des alternatives.

Pour garantir à chacun·e une existence digne, il faut rompre avec cette politique pour partager les richesses, tout en répondant aux impératifs écologiques : faire payer d’abord les plus grands pollueurs, sauvegarder et restaurer des services publics et commerces de proximité, financer massivement les transports en commun quotidiens, la rénovation et l’isolation des logements, cesser les accords de libre-échange et relocaliser les activités, augmenter les salaires pour pouvoir vivre de son travail...

Pour atteindre ces objectifs, des programmes existent. Le rapport « 1 million d’emplois pour le climat » propose un plan de création d’un million d’emplois nets, incluant des reconversions. Ceux-ci sont déclinés par secteurs d’activité et quantifiés en termes financiers pour assurer cette transition sociale et écologique indispensable.

Nous appelons donc à la Grève mondiale pour le climat du 29 novembre et aux manifestations interprofessionnelles du 5 décembre. Pour porter un coup d’arrêt à cette politique antisociale, notamment avec la réforme des retraites, et destructrice de l’environnement, soyons nombreux !

Fin du monde, fin du mois, même coupables, même combat !















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.