Grève chez Psy’Activ (Carquefou) le 05 novembre

mardi 5 novembre 2019

L’association Psy’Activ gère plusieurs établissements de santé ( CPP les Briords, ESAT SUD LOIRE, SEAP). Son siège social se situe à Carquefou 19 allée du Bois de la Bauche. Ils vivent une crise sociale grave.

Appel à une grève de 24h

Du mardi 5 novembre à 7h au mercredi 6 novembre à 7h

Une majorité de salariés présents à l’assemblée générale du 28 octobre a décidé de se mettre en grève pour une durée de 24heures. Cette décision fait suite au choix du directeur général, de la responsable des ressources humaines et du bureau du conseil d’administration de l’association Psy’Activ, de licencier la psychologue du CPP/UAEO de la Mainguais, pour faute grave assortie d’une mise à pied à titre conservatoire, sans préavis et sans indemnités. Raison invoquée : non respect des horaires de travail.

Le syndicat CGT de Psy’Activ relaie donc cette décision et fait un appel à une grève de 24h, du mardi 5 novembre à 7h jusqu’au lendemain le mercredi 6 novembre à 7h.

Nous prévoyons plusieurs temps forts :

  • • Distribution de tracts le matin de 9h à 12h, sur les deux ronds points autour du siège social de Psy’Activ, 19 allée du Bois de la Bauche, 44470 Carquefou.
  • • Rendez-vous à 12h30 à la Mainguais devant les ateliers taille de pierre et menuiserie, pour constituer un cortège et se rendre à pied au siège social
  • • Piquet de grève devant le siège social de 13h à 17h :
    ◦ Barbecue offert à tous les salariés présents.
    ◦ On profitera de cette journée pour échanger et donner un large écho à notre mouvement.

Nous invitons chaque salarié à s’inscrire dans ce mouvement, en fonction de son planning et de ses possibilités, en se déclarant par mail gréviste auprès de son cadre hiérarchique N+1, au plus tard lundi 4 octobre. Vous pouvez vous déclarer en grève pour une heure, 2 heures une demi journée ou la journée entière.

Nos revendications :

  • • Annulation du licenciement et réintégration de la psychologue.
  • • L’arrêt de ce management maltraitant et violent avec des procédures disciplinaires abusives, intolérables et inacceptables.
  • • La titularisation des salariés maintenus en CDD depuis plusieurs années actuellement 15 CDD pour 73 CDI
  • • L’arrêt des dépenses toujours plus importantes pour le siège social.
  • • Une juste répartition des besoins financiers et humains dans les différents services de l’association pour l’intérêt des salariés et aussi pour les patients et les usagers qui sont les premières victimes de ce management pathogène.

Le syndicat CGT Psy’Activ.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.