Mobilisation Education nationale à compter du 11 Mars 2019

lundi 11 mars 2019

Les enseignant.es se mettent en mouvement contre la casse de l’école publique, contre un projet d’école à 2 ou 3 vitesses où la sélection se ferait uniquement par l’argent, contre la casse du réseau des écoles permettant un accès égal à l’éducation sur tout le territoire...

Mobilisons nous à leurs côtés ! Pour l’avenir de nos enfants, pour une société égalitaire !

appel de l’AG Education Nantes

Adresse aux parents :

Cher Parents d’élèves,

Ce lundi 4 mars 2019, les enseignants de la maternelle,de l’école élémentaire, des collèges, des lycées, des lycées d’enseignement professionnel et mêmes ceux de l’Université de la Loire Atlantique se sont mis en grève pour demander le retrait sans conditions de la loi Blanquer (Ministre de l’Education Nationale) votée en catimini dans la nuit du 19 février 2019. (loi qui reste heureusement à valider par le Sénat avant sa mise en application).
 
Cette loi « fourre-tout » sous prétexte de « modernisation et de confiance avec les citoyens » est de fait une loi qui privatise et huebérise l’école publique et en termine avec l’égalité des chances pour tous les élèves, met en concurrence les établissements publics à l’intérieur d’une même territoire, enfin installe le sélection sociale renforcée dès la maternelle.

Pour nous parents d’élèves des écoles maternelles et élémentaires voici par exemple 4 points qui impacteront nos enfants et la qualité de l’enseignement qui leur sera dispensé :
 
-  le recrutement de contractuel(le)s en cours de formation et donc non diplômé(e)s, non formés pour assurer l’enseignement de nos enfants (dispositif "ambition professeur")
 
- la fin des écoles de secteur : s’il n’ y a plus de place pour accueillir votre enfant dans l’école près de chez vous, il n’y aura pas d’ouverture de classe. Votre enfant sera envoyé dans une autre école, que vous ne pourrez pas choisir (peut-être à 20 mn de chez vous)
 
- la fusion des écoles maternelles, élémentaires et collèges. L’objectif est la fermeture massive de classes (voire d’écoles dans les milieux ruraux) avec pour conséquence une hausse importante des effectifs et la suppression des postes de direction. Les écoles seront gérées par les proviseurs des collèges ou leur adjoint, des personnes qui ne seront pas en classe, qui ne connaîtront pas la réalité du terrain, ni la spécificité de nos enfants. Ils ne seront pas sur place et auront des centaines d’enfants à "suivre" (plusieurs écoles sous la direction d’un seul proviseur de collège)
 
-  diminution voir suppression de la liberté d’expression des enseignants. Les enseignants ne pourront pas critiquer l’institution (l’Education Nationale) sous peine d’être en faute professionnelle. Ils ne pourront pas dire que nos enfants sont en danger, physique, car les classes ne seront pas adaptées pour accueillir autant d’élèves. Mais aussi en danger intellectuel car l’enseignement ne pourra être dispensé dans de bonnes conditions. Le nombre d’enfants ne permettra pluss un bon accompagnement des élèves (ex avec les RASED) 

Cette loi va diminuer la qualité de l’enseignement public pour nos enfants de 3 à 18 ans.

Si cette loi est adoptée par le Sénat, il n’ y aura plus aucun retour en arrière possible, la loi sera adoptée directement. Les Maîtres ne seront plus formés avec exigence, l’appel aux contractuels non qualifiés généralisé, les écoles seront gérées par les collèges, ce sera la fin des conseils d’école, et de la parole aux enseignants, parents et enfants, et le tri social renforcé à la sortie du lycée (fameux dispositif Parcours-Sup)

Dans ce cadre nous Parents d’élèves de l’école ……………………………………………

- soutenons l’appel à la grève reconductible de TOUS LES ENSEIGNANTS DE LOIRE ATLANTIQUE à partir du Lundi 11 mars 2019
- invitons au rassemblement devant l’Inspection académique ce même 11 Mars 2019 à 9 h (8 rue Général Margueritte, 44000 Nantes).

 















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.