Action le 28 février contre les suppressions d’emplois au Rectorat de Nantes

jeudi 28 février 2019

Les personnels administratifs et techniques de l’Éducation Nationale subissent de plein fouet les suppressions de postes : 600, au niveau national, depuis 2 ans. Pour notre académie, cela se traduit par 20 postes en moins, dont 14 seront supprimés à la rentrée 2019, c’est inacceptable.

Aucune reconnaissance de notre employeur

Nous partageons tous le constat que les conditions de travail se dégradent pour les personnels, et que les réorganisations, concentrations, mutualisations, ont des conséquences néfastes sur le travail quotidien et la santé des agent.es.

Au sein de l’Éducation Nationale, les personnels administratifs et techniques sont bien souvent les oubliés du système éducatif. Nous contribuons pourtant de manière essentielle à la qualité du service public d’éducation au service des usagers et pour la réussite des élèves.

Alors que, depuis de nombreuses années, nous avons modifié nos pratiques pour améliorer encore le service aux usagers, nous ne recevons aucune reconnaissance de notre employeur, en terme de salaire et de perspectives d’avancement.

Au contraire, les suppressions d’emploi conduisent à une dégradation de nos conditions de travail pour les titulaires comme pour les agents non-titulaires.

Salaires bloqués et faibles possibilités d’avancement

Dans le même temps, le gel du point d’indice, accompagné de très faibles possibilités d’avancement, aboutit à une forte dégradation de notre pouvoir d’achat depuis 2010.

La démotivation et le mal-être des personnels sont aujourd’hui palpables, quel que soit leur grade. Cela doit être entendu des autorités académiques et ministérielles.

Avec l’ensemble des collègues, nous demandons :

  • • que cessent les suppressions de postes de personnels administratifs et techniques,
  • • que soient créés les postes nécessaires au bon fonctionnement des services et des EPLE,
  • • que la valeur du point d’indice soit réévaluée pour tenir compte des hausses de prix depuis plusieurs années,
  • • qu’un effort significatif soit fait pour les plus bas salaires, par exemple par l’attribution uniforme de points d’indice, et/ou par une augmentation des possibilités de promotion,
  • • une campagne de titularisation des agents contractuels et la création d’un volant de titulaires-remplaçants dans chaque département.

Pour soutenir ces mots d’ordre, nous appelons l’ensemble des collègues, personnels administratifs et techniques des services et des établissements, à se rassembler le 28 février 2019, à 13 h 30, devant le Rectorat ou devant les DSDEN de vos départements respectifs. Ce jour-là, en effet, se réunira le groupe de travail préparatoire au CTA, concernant notamment, les mesures de suppressions d’emplois.

Appel Intersyndical CGT - FSU - FO - UNSA - CFDT















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.