Moins de syndicat, c’est surtout bon pour les actionnaires !

mardi 17 mars 2015

L’explosion des rémunérations des dirigeant-es est le corollaire de la financiarisation de l’activité de ces entreprises tournées exclusivement vers la rétribution des actionnaires. De fait, plus les résultats industriels et sociaux sont calamiteux, plus les dirigeants seraient récompensés d’avoir au contraire fait progresser les cours
des actions par une véritable prédation sur la richesse créée mais aussi par un détournement massif des milliards d’euros d’aides de l’État à travers le CICE ou le Crédit Impôt Recherche.

Nous sommes là dans un bras de fer où les syndicats et les salariés doivent peser plus lourd.

A ce sujet, on a pu lire ces jours derniers que « le déclin de la syndicalisation semble être un élément clé de la hausse des plus gros salaires ».

Aussi surprenant qu’il y paraisse, c’est la conclusion à laquelle sont parvenues deux chercheuses du Fonds Monétaire International dans le magazine de l’institution, Finance and Development, du mois de mars.

Dans une étude qui couvre la période 1980-2010, les deux chercheuses notent que les syndicats permettent d’abord de freiner les inégalités en assurant une « distribution des salaires » plus équitable et en faisant pression sur les autorités pour s’engager dans cette voie. Mais surtout, notent les chercheuses, une faible syndicalisation « réduit la capacité de négociation » des salariés sur leur rémunération, au bénéfice des actionnaires et des plus hauts revenus.

Pour les deux économistes du FMI des syndicats plus faibles peuvent également réduire "l’influence" des salariés sur les décisions liées aux plus hauts revenus dans les entreprises, telles que l’ampleur et la structure de leur rémunération.

On comprend mieux après cela sur quoi le Medef fonde son discours sur la modernisation du dialogue social.

Puisqu’il ne peut complètement éliminer le fait syndical, il entend le neutraliser pour éviter de déplacer le curseur du partage des richesses.

(source site UGICT CGT)















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.