Y’a pas photo !

jeudi 8 janvier 2015

0,3 %

C’est, d’après les derniers chiffres de Pôle emploi (sur les 3 premiers trimestres de 2014), le pourcentage de chômeurs (1 pour 300 environ) qui ont touché des sommes indues pour un montant de 100 millions d’euros.

Pour 38 millions, c’est en raison de travail non déclaré, pour 16 millions en rapport avec des emplois fictifs, ou encore pour 10 millions le fait de percevoir des allocations en résidant à l’étranger.

Pôle emploi souligne que cette somme s’avère très faible au regard des 30 milliards d’allocations chômage versés.

Nous rappellerons pour notre part que la fraude aux cotisations sociales des entreprises a pour sa part doublé depuis 2007 et qu’elle est estimée entre 20 et 25 milliards d’euros pour l’année 2013, soit 200 à 250 fois le montant des allocations de chômage versées indûment.

Des chiffres à rappeler à François Rebsamen, Ministre du travail, plus prompt à souhaiter le renfort des contrôles sur les chômeurs qu’à donner les moyens à l’inspection du travail de traquer la fraude patronale.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.