Services publics ou fortunes privées ?

lundi 11 février 2019

L’ ONG Oxfam vient de sortir son rapport intitulé « Services publics ou fortunes privées », mettant la lumière sur l’accroissement des inégalités : la pauvreté pour le plus grand nombre et la richesse pour quelques uns.

Elle révèle ainsi que la fortune des milliardaires de la planète a augmenté de 12%, représentant un gain quotidien cumulé de 2,2 milliards d’euros, tandis que la richesse de la moitié la plus pauvre de la population mondiale -soit 3,8 milliards de personnes- a chuté de 11%.

Et cet écart ne concerne pas que les pays sous développés ou en voie de développement : Pauline Leclère, porte parole d’Oxfam France indique ainsi "qu’ après les Etats-Unis, la France est le pays qui a connu la plus forte progression de milliardaires en 2018 (..), la responsabilité des gouvernements est sans équivoque : loin de s’attaquer aux inégalités, ils les aggravent d’un côté en allégeant la taxation des entreprises et des plus fortunés, en renonçant à combattre l’évasion fiscale et « en même temps », ils sous financent les services publics, au détrimentdes plus pauvres, des femmes notamment".

Des solutions concrètes pour lutter contre les inégalités

Mais, en pointant du doigt le détournement de la fiscalité de ses objectifs initiaux de construction d’une société inclusive et d’une économie plus humaine, ce rapport est également porteur d’espoir. Il montre que les gouvernements, en investissant les recettes fiscales dans des services de santé et d’éducation de qualité, disposent d’un immense pouvoir de réduction des inégalités.

Pour répondre à la crise des inégalités et au sentiment d’injustice fiscale, Oxfam demande aux gouvernements – à commencer par Emmanuel Macron qui a fait des inégalités le thème central du G7 dont il prendra la présidence cette année, d’adopter des mesures efficaces telles que :

  • Mettre en place des fiscalités progressives pour financer des services publics de qualité, en demandant aux plus aisés – particuliers et grandes entreprises – d’être davantage mis à contribution pour l’intérêt général. Cela commence en France par le rétablissement d’un impôt sur la fortune.
  • Lutter efficacement contre l’évasion fiscale en dressant une liste crédible des paradis fiscaux et en exigeant des multinationales qu’elles paient des impôts correspondant à leurs activités réelles.
  • Adopter et promouvoir des politiques d’aide au développement qui investissent prioritairement dans les services essentiels (éducation, santé, agriculture, protection sociale).
  • Réduire les écarts de salaires dans les grandes entreprises, en fixant un écart maximum entre les plus hauts salaires et le salaire médian et dès maintenant en obligeant les grandes entreprises à publier les écarts de salaire par quartile en leur sein.
  • Faire de l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre toutes les discriminations fondées sur le genre, un axe transversal de toutes les politiques publiques.

Le rapport complet est consultable sur le site :https://www.oxfamfrance.org/?utm_me...















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.