Augmentation de la CSG, c’est sur la pension brute et c’est brutal !

lundi 12 mars 2018

LA PENSION, L’HEURE DES BRUTES !

La CSG a été augmentée bien plus qu’annoncé.

Selon les services de propagande officielle, son taux passe de 6,60% à 8,30% sur les pensions supérieures à 1 200 euros, un seuil à peine plus élevé que celui de la pauvreté monétaire, 1 015 euros. La retraite moyenne nette est de 1 300 euros mensuels.

- La vérité, c’est que l’augmentation de la CSG a été appliquée sur le montant brut de la pension ! Soit 1,83 d’augmentation sur le net au lieu du 1,7 point annoncé (soit 25,75 % d’augmentation de la CSG !). Soit 329,40 euros annuels - 27,45 mensuels sur la pension du seuil minimal.

  • - De plus, la personne seule, dotée d’une pension de 1 000 euros, bénéficiant d’une pension de réversion de 500 euros, passe à la caisse.
  • - Le retraité auquel le régime général octroie moins de 1200 euros, mais qui dépasse le seuil par sa complémentaire, y passe aussi.
  • - un couple avec 2 pensions inférieures au SMIC, passe à la CSG !

Le calcul de la CSG se fait sur le revenu fiscal de référence du couple, dans le cas
de deux retraites cumulées qui sont supérieures à 22.095 € la CSG s’applique sur les deux retraites quelque soit le montant de l’une d’elle (même à 600 euros)

Cette brutalisation des anciens salariés suit de près celle infligée le 22 mars 2014 :

  • - Une cotisation chômage à hauteur de 2,4% est prélevée sur les retraités de plus de 65 ans.

Que les vieux deviennent un péril pour Macron ! RDV le 15 mars pour commencer !















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.