Montée du fascime dans les années 30, similarités et différences avec aujourd’hui

vendredi 12 février 2016

Intervention introductive lors de la conférence-débat de l’UD CGT 44 du 11 février 2016 sur la montée du fascisme dans l’Europe d’avant-guerre et lien avec le contexte actuel - Conférence, par Guy TEXIER, ancien secrétaire régional CGT et membre du Comité du Souvenir des fusillés

L’ occupation par l’ armée nazie de 1940 à 1945 et la capitulation des généraux et du gouvernement Français , du régime de Vichy a provoqué un large mouvement de résistance d’une partie du peuple et de ses organisations les plus conscientes , dont la CGT et les forces politiques et démocratiques ( PCF, Gaullistes , SFIO ,démocrates) , à s’organiser pour combattre la collaboration , le fascisme et l’hitlérisme ,pour la liberté et l’indépendance nationale.

Le régime de Vichy et les collaborateurs les plus actifs étaient issus de la droite traditionaliste et particulièrement de l’extrême droite qui s’était déjà attaquée au cours des années 1930 à la République et à ses fondamentaux , les mêmes qui aujourd’hui reprennent les mêmes objectifs.

L’ extrême droite en France et en Europe s’est développée tout au long de la première moitié du 20 ème siècle , comment s’est-elle développée en France : Ses origines viennent du monarchisme , du boulangisme , du nationalisme , du populisme , du fascisme et son crédo c’est de combattre les institutions de la République qu’elles soient sociales , économiques , administratives , civiles , en s’appuyant sur les intégrismes ethniques et religieux . L’extrême droite mélange pêle mêle les partis politiques , les syndicats ,le matérialisme , le capitalisme , le collectivisme , tout cela sous le vocable de l’établishment.

Cette expression d’extrême droite en France remonte au 19 ème siècle et coïncide avec la fin de la royauté , la capitulation de Sedan en 1870 , l’ affaire Dreyfus en 1894 (l’anti judaïsme) , les années du colonialisme , les années 1930 (6 février 1934) avec les croix de feu ,l’Action Française , les camelots du roi, , la montée du fascisme en Europe , le régime de Vichy , la collaboration ,le poujadisme , la guerre d’Indochine puis de l’ Algérie , le putsch des généraux d’avril 1961 , l’ OAS (avec les groupes Occident , bloc identitaire ) et le FN avec le clan Le Pen. Le symbole est la croix celtique.

La montée du fascisme dans les pays d’ Europe et particulièrement avec Mussolini en Italie et Hitler en Allemagne avec ses orientations politiques , expansionnistes , racistes publiées dans Mein Kampf , a conduit les organisations conscientes du danger à se mobiliser notamment après sa prise de pouvoir en Allemagne en 1933.

C’est donc dans le prolongement des mouvements de résistance au fascisme ,notamment dès 1934 , après la journée d’émeutes de l’extrême droite du 6 février dont l’objectif était le renversement de la République, qui a conduit à la réaction des partis de gauche du 12 février , ce qui a été l’amorce du rassemblement pour la victoire du Front Populaire , mais aussi avec le mouvement Amsterdam Pleyel qui regroupait beaucoup d’ intellectuels et de membres de la gauche, que se structure l’idée de résistance , qui s’organise à partir de 1940 (en sachant que les militants ouvriers de la gauche sont emprisonnés ou dans une semi clandestinité du fait de l’interdiction des partis et syndicats)

La signature des accords de Munich en 1938 a conduit au renforcement du combat contre cette idéologie criminelle , puis la signature du pacte germano soviétique en 1939 a été le prétexte pour le gouvernement Daladier d’interdire le PCF dès octobre 1939 , puis avec Pétain c est l’interdiction des partis et syndicats en octobre 1940.

La Résistance, pour ces hommes et ces femmes c’est une exigence ultime de la conscience quand les lendemains n’offrent plus l’esquisse d’un espoir et qu’à vouloir rester l’homme ou la femme , l’on est contraint à la rupture avec l’ordre imposé , c’est désobéir et c’est mettre en gage sa liberté pour obéir à sa conscience.

La Résistance à ses débuts a été l’affaire d’individus puis de groupes issus souvent de mouvements politiques qui se restructurent dans la clandestinité après l’appel de De Gaulle mais aussi de personnalités comme Charles Tillon ou Benoit Frachon et Jacques Duclos.

Les organisations de la résistance sont diverses et l’objectif de De Gaulle c’est de l’unifier ce qui se réalise le 27 mai 1943 sous la responsabilité de Jean Moulin avec la création du CNR.

Tout en poursuivant le combat contre les nazis et les collabos de Vichy ;la Résistance travaille à la construction de l’après guerre d’une France laïque ,démocratique et sociale ,ce qui se réalise avec le programme du CNR le 15 mars 1944 , après d’ âpres discussions entre les différentes composantes du CNR , le rôle de la classe ouvrière dans la Résistance a pesé dans les conclusions du programme.

Les grandes lignes du programme sont bien sur la Sécurité Sociale , la retraite par répartition, les nationalisations , le statut de la fonction publique , les comités d’entreprises , les libertés restaurées , l’indépendance de la presse , le droit de vote pour les femmes et bien d’autres choses. Il est évident que ce contenu progressiste du programme a été imposé à la droite et que son objectif a été de reprendre ce qu’elle a du concéder sous la pression du peuple et c’est ce qu’elle a entrepris dès 1947.

Les années qui ont suivies sont souvent qualifiées des 30 glorieuses mais les 30 glorieuses pour qui ? les luttes sociales des années 50 et 60 et au-delà montrent que la classe ouvrière a été conduite à s’opposer par la grève pour préserver mais aussi conquérir de nouveaux droits et ceci dès 1947 avec les mineurs puis la fonction publique en 1953 , dans le secteur privé en 1955 , 1957 , 1968 et depuis sans discontinuer.

Depuis les 3 dernières décennies la volonté destructrice des conquêtes de 1936 et de 1945 s’est accentuée avec les exigences patronales soutenues par les gouvernements successifs et c’est encore plus le cas aujourd’hui avec le gouvernement Hollande Valls et les lois Macron qui sont dans la continuité de la politique de Sarkozy.

Dans cette volonté de casse le patronat a fait le choix de la financiarisation de l’économie au détriment du développement et de l’investissement industriel ,le choix des filialisations des grands secteurs industriels , la sous traitance et l’intérim avec le concours des politiques de droite et sociaux démocrates en France mais aussi dans les pays d’ Europe sous la houlette de la Commission Européenne mettant ainsi en concurrence les travailleurs entre eux avec l’ouverture des frontières et la mondialisation.

Les objectifs sont la casse de tous les acquis sociaux et collectifs et ainsi rayer complètement et définitivement les conquêtes issues de la Résistance mais aussi de 1936.

Aujourd’hui il y a une véritable coalition des libéraux contre les Conquêtes sociales du monde du travail , renforcée par la décision de l’état d’urgence.

La loi de novembre 2015 , aggravant la loi du 17 avril 1955 sur l’état d’urgence , son prolongement , la volonté de l’inscrire dans la Constitution en introduisant la déchéance de nationalité , la loi sur le renseignement , marque la volonté d’instaurer un régime autoritaire en reprenant les idées fondamentales de l’extrême droite et conduisent à la validation de ces idées et à un renforcement de l’extrême droite.

L’ objectif fondamental est l’application de la politique austéritaire en détournant l’attention du peuple de plus en plus inquiet de la progression du chômage , de la baisse du pouvoir d’achat et de la casse systématique de la protection sociale.

En cela les orientations politiques de l’extrême droite , notamment dans le domaine social sont largement reprises dans les médias et pénètrent dans les réflexions populaires.

Ainsi la volonté de Ménard , le maire FN de Béziers , d’instaurer une garde Bittéroise , composée de personnes issues de l’armée , police et gendarmerie , n’est ni plus , ni moins que l’installation d’une milice de surveillance , de délation qui ne sont pas sans conséquence sur les libertés individuelles , collectives , démocratiques , mais c’est aussi une remise en cause du rôle de l’ état dans ses prérogatives régaliennes.

Sur toutes les revendications sociales , notamment l’emploi , la durée du travail , le pouvoir d’achat , les impôts , la protection sociale , l’extrême droite tente de se les appropriées , à la différence fondamentale qu’elle ne propose aucun moyen de financement et surtout pas de s’attaquer au capital , aux profits des entreprises.

Son seul crédo , c’est la priorité aux français en montrant du doigt les immigrés coupables de largesses de l’état.

Son programme s’attaque aux droits des femmes avec la volonté de supprimer les subventions au planning familial et le remboursement de l’ IVG.

Il en est de même pour la culture considérée comme coûteuse et non prioritaire et là encore c’est reprendre les idées fascistes , Goering ne disait il pas ‘’quand j’entends parler de culture je sors mon révolver’’

Nous nous disons ‘’un peuple sans culture est un peuple sans défense’’

L’extrême droite est l’alliée du groupuscule fasciste Civitas , pour se joindre aux opposants aux droits des homo sexuels et du droit au mariage et à l’adoption des couples homo sexuels.

Au niveau Européen le FN fait partie du groupe des élus de l’extrême droite de toute l’Europe , (Autriche , Hongrie , Tchèque, Pologne ,de la ligue du nord italienne) et la réunion de fin janvier à Milan marque la volonté de coordonner et d’amplifier leur action à ce niveau.

Le FN s’incruste dans toutes les cérémonies officielles , le 22 octobre 2015 ils ont déposé une gerbe au champ de tir du Bêle en hommage aux résistants , alors qu’ils sont les héritiers de l’ extrême droite de 1940 qui était alliée aux nazis , dans les waffen SS , les milices de Darnand , dans la gestapo française qui traquait les résistants pour les livrer aux nazis et ainsi être fusillés ou déportés.

La tentative à Nantes le 16 janvier de tenir une réunion de néo nazis avec un vétéran du bataillon ukrainien Azov allié des nazis est significatif de multiplier les tentatives de mener au grand jour leurs activités et sans notre vigilance et réaction auprès du préfet ,cela se serait passé en silence.

Le FN se présente comme le défenseur des gens modestes , des classes moyennes , des commerçants , des artisans , des agriculteurs , c’est le retour du poujadisme des années 50 et 60 , et ce n’est pas sans écho dans ces couches sociales . L’extrême droite en exige encore plus , notamment contre les migrants et réfugiés qui fuient la guerre , la terreur et la misère dans leurs pays.

Cette situation profite à l’extrême droite qui utilise la médiatisation de la guerre psychologique dont le gouvernement et la droite font usage après les attentats meurtriers de janvier et du 13 novembre.(2015)

L’extrême droite s’est fortifiée en France et en Europe dans un paysage politique et économique poursuivi sans discontinuer depuis 20 ans sur le terreau du chômage et de l’austérité , elle a été utilisée par les forces politiques conservatrices et libérales des pays européens, sous la pression de la commission technocratique de l’ Europe du capital.

Ainsi l’extrême droite se déclare champion du nationalisme étroit , se réclamant même des valeurs républicaines .

L’extrême droite ne partage pas les valeurs républicaines de Laïcité , de Liberté , d’ Egalité , de Fraternité , elle ne partage pas les valeurs démocratiques de notre République, notamment les libertés syndicales.

Est-il besoin de rappeler que Marine Le Pen reprochait au gouvernement ‘’ de ne rien faire pour arrêter les émeutiers ‘’ lors des puissantes manifestations de 2010 contre la réforme des retraites ?

Est-il besoin de rappeler que Gollnisch , adjoint de Le Pen , grand admirateur de Maurras , Céline et Faurisson , a été interdit d’enseigner pendant 5 ans à l’ université de Lyon III pour ses propos négationnistes sur les chambres à gaz ?

Est-il besoin de rappeler les propos, les multiples déclarations et condamnations de Le Pen sur les chambres à gaz , les races , la torture en Algérie ou l’occupation allemande ?

Faut –il rappeler les propos des élus du FN sur les immigrés qui seraient responsables du chômage ou porteurs de maladies ?

L’extrême droite française est fidèle à l’idéologie de l’extrême droite française et européenne des années 30 et 40 , ses fondamentaux sont les mêmes , racisme , xénophobie , anti républicanisme , anti démocratisme , obscurantisme ,et anti culture.

L’ extrême droite représente tout le contraire des idéaux républicains de Liberté , d’ Egalité , de Fraternité et de Laïcité , de tolérance et d’accueil , utilisant une situation politique et économique menée par des politiques qui ont abandonné le combat pour la justice sociale et le progrès , qui nécessite une reconquête de nos valeurs républicaines et particulièrement sociales.

Nous savons ce à quoi peut conduire la haine de l’autre , cette idéologie criminelle qui peut conduire au pire , il faut y opposer nos valeurs humanistes et de progrès social , c’est être fidèle à notre histoire depuis la révolution de 1789.

Le Comité du Souvenir poursuit son travail de mémoire , pourquoi travail de mémoire alors que d’autres parlent de devoir de mémoire ?

Le travail de mémoire ce n’est pas seulement le devoir mémoriel auquel se limitent les officiels en oubliant de rappeler ce que fut le combat de la Résistance et ses objectifs démocratiques , économiques et sociaux en s’appuyant sur les richesses crées par le travail , non pour enrichir le capital mais comme moyen de financement du social , de l’enseignement , du service public dans son ensemble , avec l’objectif de répondre à la question est ce possible aujourd’hui ?

Notre réponse est oui c’est possible aujourd’hui à la condition que le travail soit libéré des appétits financiers du système actuel , et rappeler le rôle de la classe ouvrière dans la Résistance c’est aussi contribuer à faire progresser cette conscience de classe que droite et sociaux démocrates veulent gommer par ce qu’ils ont abandonné le combat du progrès depuis des décennies.

Notre combat c’est donc un appui pour les luttes d’aujourd’hui , luttes qui ne sont pas déconnectées de celles d’hier , nous ne sommes pas dans le passé mais de pleins pieds dans le présent.

Les militants qui ont construit l’ Amicale de Châteaubriant et le Comité du Souvenir , dont les militants de la CGT et du PCF et qui ont été les témoins et les acteurs de la Résistance sont aujourd’hui très âgés et il nous appartient de poursuivre ce combat .

Il ne suffit pas de rappeler ce que furent les luttes et les objectifs de la Résistance pour convaincre , mais de rappeler d’où on vient et d’où viennent ces acquis et quels ont été les sacrifices de nos camarades ne peuvent qu’aider au développement des luttes d’aujourd’hui.













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.