Nouvelle Convention d’Assurance Chômage : encore un mauvais coup pour les privés d’emploi !

mercredi 3 décembre 2014

Avec l’application de cette nouvelle convention depuis le 1er juillet, les syndicats signataires (FO, CFDT, CFTC) avec les organisations patronales (MEDEF, CGPME, UPA) ont fait très fort : alors qu’un salarié privé d’emploi sur deux n’est pas indemnisé par l’assurance chômage, et que la précarité explose, rien n’est prévu pour indemniser correctement l’ensemble des salariés privés d’emploi, et aucune surcôtisation sur les contrats précaires n’est prévue.

Le nouveau régime sera amputé de 800 millions d’euros, autant de moins pour les privés d’emplois et leur revenu de remplacement. Les 2 millions de salariés intérimaires seront lourdement touchés, avec plus de 300 millions d’euros d’économies réalisées sur leur dos.

L’annexe 4 qui régit leur indemnisation est vidée de son contenu et les nouvelles règles de l’activité réduite qui leur seront appliquées les rendent perdants à tous les coups, entre 10 et 300 euros par mois selon les situations. Flexibles, mobiles et volés ! Voilà le résultat pour eux de cet accord.

Si le patronat a accepté d’intégrer les droits rechargeables dans cet accord, c’est que ce sont les demandeurs d’emploi eux-mêmes qui vont les financer. Comment ?


Tract NCAC CGT Pôle Emploi














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.