L’extrême droite et les mouvements sociaux : les faux amis

lundi 28 mai 2018

L’Extrême Droite institutionnelle veut faire croire qu’elle est aux côtés des mouvements sociaux, soutenant leurs revendications. Ainsi le le FN déclare qu’il "partage la volonté des cheminots de maintenir le statut à la SNCF, service public ». Pour ». Pour ». Pour ». Pour Florian Philippot « Les Patriotes sont engagés pour la défense du service public, auprès des grévistes et manifestants, face à la casse organisée par le pouvoir" et "ils doivent constituer des comités de défense du du service public" qui visent à fédérer localement les énergies » et « à soutenir les grévistes ».

Du côté du FN, il ne s’agit que d’un vernis social. Dès le 6 avril (communiqué de presse...)...















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.