Festival des offres d’emploi illégales, frauduleuses... RDV le 6 février à Nantes

mardi 6 février 2018

Une unité spéciale de contrôle des chômeurs de 200 agents s’est mise en place il y a un deux ans. Cette unité spéciale opère à distance, via l’informatique et le téléphone. Elle n’est pas en agence, mais dans un bâtiment régional spécialement dédié à cette activité. Le contrôle commence par un questionnaire envoyé au domicile des chômeurs suspectés de ne pas assez rechercher de boulot.

A peu près au même moment, la direction générale de Pôle emploi décide de laisser des sociétés privées diffuser elles-mêmes leurs offres, sans contrôle avant diffusion par un, agent Pôle emploi, comme ça se faisait avant.

Pôle emploi contrôle tellement mal la qualité de ses offres que des arnaqueurs n’hésitent plus à utiliser le site pole-emploi.fr.

« J’avais mon CV en ligne et j’ai reçu une trentaine d’offres de recruteurs à l’étranger qui me demandaient des informations personnelles avec un mail plein de fautes. »

D’autres "festivals des offres illégales" ont eu lieu :

  • _ le 14 novembre 2017 à Rennes 50 % d’offres illégales sur 250 offres analysées,
  • _ le 18 avril 2017 à Lyon, 61 % d’offres illégales sur 609 offres analysées.
  • _ une étude nationale en février 2017 a révélé 50,3 % d’offres illégales sur 1298 offres analysées.

Protocole de l’étude sur la qualité des offres disponibles sur le site pole-emploi.fr réalisée le 17 février 2017

Trois études sur la qualité des offres disponibles sur le site pole-emploi.fr ont été réalisées par l’union départementale CGT du Morbihan, en janvier, juillet, et septembre 2016. Ces études portaient sur 400 offres en moyenne. Les résultats de ces études ont mis en avant des non-conformités comprises entre 30 et 46%.

Ces non-conformités sont de plusieurs ordres :

  • L’offre n’existe pas, ou lien internet vers l’offre « mort » (pas d’offre)
  • Type de contrat non-conforme à la réalité (CDI à la place d’intérim ou CDD, mentions incohérentes)
  • CDD ou intérim : Durée du contrat non indiqué, ou avec mentions contradictoires
  • CDD ou intérim : Durée du contrat non-conforme à la réalité
  • Temps partiel : nombre d’heures non précisé, ou contradictoires
  • Temps partiel : Pas de planning hebdomadaire
  • Mentions susceptibles d’induire en erreur (renouvelable, évolutif…)
  • Incohérence métier
  • Incohérence lieu de travail
  • Mention discriminatoire
  • Doublon, triplon, quadruplon…
  • Vente de commerce/ reprise d’entreprise

Toutes ces non-conformités sont soit illégales, soit portent préjudice aux salariés privés d’emploi.

Durant ce festival, seront analysées au moins 200 offres pole-emploi.fr de Loire-Atlantique, sélectionnées au hasard. Cette analyse en temps réel, devant une agence Pôle emploi de Nantes, permettra de pointer du doigt que Pôle emploi continue à violer la loi, et choisit délibérément de consacrer beaucoup plus de temps et de moyens à fliquer les chômeurs qu’à contrôler ses propres offres. Nous demanderons des explications à l’accueil de l’agence, pour chaque offre repérées.

Pour résumer, s’il y avait du boulot pour les 6,5 millions d’inscrits au Pôle emploi en France (118.170 en Loire-Atlantique) ça se saurait. Donc il serait temps d’abandonner le tout-répressif au Pôle emploi pour se concentrer sur le qualitatif, en particulier en ce qui concerne les offres d’emploi, qui a toujours été le boulot de Pôle emploi.

Nous distribuerons des tracts à tous les chômeurs et précaires que nous rencontrerons sur place, et les sensibiliserons aux réformes prévues.

Nous communiquerons aux participants de l’action les coordonnées de l’agence Pôle emploi quelques jours avant.

Le RDV sera à 8h30 sur place. Un repas est prévu le midi.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.