Préfecture : on ferme les guichets pour faire des économies !

mercredi 1er novembre 2017

Communiqué de presse en réaction à l’annonce de la fermeture de l’accueil physique aux guichets de la préfecture de la Loire-Atlantique et des sous-préfectures de Saint Nazaire et de Chateaubriant-Ancenis pour les démarches liées aux cartes d’identité, passeports, cartes grises et aux permis de conduire : "Chaque usager devra faire ses démarches en ligne à compter du 2 novembre 2017 !"

Cette suppressions des accueils physiques des usagers est lourde de conséquences pour le vivre ensemble, le service public c’est en théorie l’accès de toutes et tous, l’égalité de traitement, la continuité du service sur tout le territoire, la neutralité... Le basculement vers le tout numérique remet fondamentalement en cause ces grands principes du service public.

Sur bien d’autres pans du service public du ministère de l’intérieur, sur des missions moins visibles, moins connues du grand public, les agents et leurs représentants syndicaux connaissent les effets néfastes des choix de diminution des missions et des moyens dans les préfectures et les sous-préfectures.

Outre l’augmentation de la souffrance professionnelle qui frappe les agents des préfectures et des sous-préfectures, ces problèmes de moyens humains et administratifs portant désormais en eux un problème de sécurité du territoire…

La CGT condamne ce nouveau recul des guichets et le dogmatisme du tout numérique comme seul horizon des services publics.

Cette nouvelle étape de la casse des services publics se fait au nom de la "modernité" mais il s’agit simplement de faire des "économies" de très court terme. Ainsi, le président Macron entend réduire de 120 000 les effectifs de la fonction publique au cours de son mandat.

Lettre ouverte à la presse de la CGT Préfectures














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.