Manipulations des chiffres du chômage : ça va bien...

mardi 27 décembre 2016

Le père Noël existe bien, mais c’est bien une « ordure » la preuve son cadeau frelaté d’une baisse du chômage pipée. La baisse vantée des catégories A, ne change rien au problème global ; le nombre de celles et ceux classé-es dans la catégorie D (en stage, formation, maladie, maternité...) à explosé, comme celui des catégories B et C (contrats courts etc...). Et la hausse du chômage sur les 3 catégories A, B et C, continue en novembre (+0,3 %) tout comme sur une année (+0,5 %).

Le bilan est lourd :

  • Le « sous-emploi », comme les temps partiels imposés se sont multipliés.
  • 90 % des pseudos embauches sont des contrats courts, 95% avec les intérimaires.
  • 6 chômeur-es sur 10 ne sont pas indemnisés.
  • augmentation des radiations suite aux contrôles intensifiés par les CRE (Contrôle de la Recherche d’Emploi).
  • énorme pression exercée sur les « sous-vivant-es » des minima-sociaux dont le RSA.

« Agir plutôt que subir » ! Est plus que jamais l’impératif !















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.