Accueil CAF-kaïen aux Finances Publiques à partir de février 2016

mardi 9 février 2016

L’article 28 de la loi de finances rectificatives 2014 a supprimé la prime pour l’emploi (PPE) à compter du 1er janvier 2016 et prévu son remplacement par la prime d’activité.

Ce nouveau dispositif exclusivement géré par la CAF nécessite une connexion internet des bénéficiaires potentiels. La DGFIP gérait jusqu’alors la Prime pour l’Emploi et va donc devoir assumer la transition.

La Direction Générale des Finances Publiques ne pouvant légalement communiquer à la CAF la liste des bénéficiaires de la PPE, Bruno Parent (Directeur Général) a décidé de mettre à disposition des usagers et potentiels bénéficiaires de la prime d’activité des micro-ordinateurs en libre service dans les centres des finances publiques.

Alors que la DGFIP ne se cache pas de vouloir "désintoxiquer" les usagers du guichet ( elle publie même des dépliants pour cela "Aviez vous vraiment besoin de vous déplacer ?"...), qu’elle réduit les horaires d’ouvertures et ne met pas les moyens humains dans ses accueils, elle prend une décision qui invariablement créera de nouveaux flux d’usagers. Rappelons qu’en 2015 ( et notamment grâce aux annonces gouvernementales sur la TH/TF des retraités ) l’accueil physique a explosé. Et bientôt, les accueils des Finances devront aussi traiter du surendettement des ménages au travers de "Point Conseil Budget". L’expérimentation a débuté dans certaines régions.

Cette généralisation des accueils "virtuels" dans les services publics est un véritable drame pour des populations parfois fragiles.

A contrario, la CGT Finances Publiques demande des moyens humains à la DGFIP, pour assurer convenablement toutes ses missions, dont l’accueil du public.

Plus largement, l’attribution d’une prime d’activité aux salarié-es modestes valide la revendication CGT d’augmentation générale des salaires, avec un socle de 1 800 € brut pour le Smic.













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.