La grève est reconduite à Mouzillon

mardi 2 février 2016

Mardi 2 février, La Direction de La Poste refuse toute nouvelle négociation

Vote unanime pour la reconduction de la grève

Mercredi 3 février, 8éme jour de lutte !

La Direction a refusé de recevoir le personnel, indiquant qu’elle ne proposerait rien de plus !

Malgré plusieurs demandes du personnel pour être reçu en négociation par la direction afin de sortir du conflit, la Direction ne semble pas dans la démarche de vouloir trouver une issue pour sortir de la grève.

La Poste ne respecte pas la loi, des intérimaires ou des CDD ont été embauché pour distribuer quelques lettres dans Clisson centre c’est à dire les commerces, il faut croire que La Poste se croit au-dessus du droit. Le code du travail interdit l’embauche pour le remplacement de gréviste.

La Direction de Montaigu a aussi refusé ce matin l’accès au centre courrier
de Montaigu à la CGT bafouant encore le droit syndical dans l’entreprise. Les
facteurs de Montaigu sont sortis dehors afin de pouvoir échanger sur la situation
avec leurs représentants. Devant le comportement de la Direction qui n’a
toujours pas reçu la CGT dépositaire d’un préavis décidé vendredi dernier par le
personnel, ils ont voté majoritairement la grève pour jeudi.

La direction n’a pas proposé de date de rencontre avec les organisations
syndicales pour les bureaux de Legé, Montbert et Montaigu afin de négocier, et
avancer pour ne pas les contraindre eux aussi à la grève. Nous déplorons que
cette Direction réalise des réunions avec le personnel en dehors de négociation
officielle pour mettre en opposition les bureaux entre eux, et chercher à diviser
le personnel avec leurs représentants.

UL CGT de Clisson a sollicité une audience auprès de Madame La Député de
Clisson, Mme Sophie ERRANTE afin que le personnel puisse lui exposer la
situation.

Nous appelons les habitants des communes concernées à venir les
soutenir.

Nous sollicitons aussi l’intervention des élus locaux afin de sortir rapidement de ce conflit, qui contraint les agents à une perte de salaire (déjà 7 jours), pénalise l’activité économique des entreprises locales et le service public.

Lundi 1er février - Vote unanime pour la reconduction de la grève
Mardi 2 février, 7éme jour de lutte !

La Direction refuse d’entendre le personnel concernant ses
conditions de travail et la nécessité de revoir celles-ci pour la
santé des agents.

Les Factrices et facteurs du centre courrier de Mouzillon qui
desservent les communes de Mouzillon, Clisson, St Hilaires de
Clisson, St Lumine de Clisson, Boussay, Gétigné, Gorges, Vallet, Le
Pallet, La Chapelle Heulin, La Regrippière restent mobilisés.

Excédés par une direction qui refuse d’améliorer leur condition
de travail par une baisse du poids de la publicité, mais qui propose
de diminuer cette pénibilité par un renfort 10 semaines par an, le
reste de l’année ils devront souffrir en silence avec des paquets de 2
kilos par boite aux lettres !

Les Bureaux de Montaigu, Montbert, Legé qui sont aussi
rattachés au même établissement que Mouzillon ont déposé un
préavis de grève concernant des revendications liées aux conditions
de travail en particulier à la distribution de la publicité, ainsi qu’aux
moyens de remplacement (plutôt que l’auto-remplacement) pour
un service public de qualité, et afin de préserver leur santé.

Ainsi, tout l’établissement est maintenant mobilisé !

Nous déplorons que la direction n’est toujours pas reçu le personnel de ces sites afin de négocier et avancer pour ne pas les contraindre eux aussi à la grève.

Nous appelons les habitants des communes concernés à venir les soutenir. Nous sollicitons aussi l’intervention des élus locaux afin de sortir rapidement de ce conflit, qui contraint les agents à perdre du salaire, déjà 7 jours, pénalise l’activité économique des entreprises locales et le service public.

Appeler le 3631 Afin de demander la résolution du conflit pour rétablir le service.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.