NON au contrôle stigmatisant des travailleurs privés d’emploi

samedi 5 décembre 2015

Le 15 avril 2015, le Conseil d’Administration de Pôle Emploi a décidé de mettre en place
« le flicage des chômeurs » !

En décembre 2015, cela devient effectif dans notre région.

François Rebsamen, l’ancien ministre du travail, a en effet demandé au Pôle Emploi de
« renforcer les contrôles » pour vérifier que les chômeurs « cherchent bien un emploi »,
estimant qu’une « sanction » est nécessaire dans le cas contraire !

Pour le Patronat, les gouvernements successifs et la Direction de Pôle Emploi : les
travailleurs privés d’emploi doivent s’adapter au marché du travail, aux postes existants et
non pourvus. A défaut de s’adapter, Pôle Emploi doit les y contraindre.

Le contrôle des chômeurs existe déjà : les chômeurs inscrits sont tenus de faire des recherches, mais le contrôle est essentiellement assuré par les conseillers en charge de leur accompagnement.

A partir d’aujourd’hui, tous les demandeurs d’emploi, sans discernement, sont susceptibles d’être contrôlés.

Des conseillers basés sur une plateforme à Nantes sont dédiés uniquement à cette activité.

Au lieu de contrôler les chômeurs, Pôle emploi devrait plutôt contrôler la qualité des offres diffusées sur pole-emploi.fr. Le site internet du service public doit rester un site au service de tous et doit garantir la légalité et la réalité des offres diffusées.


Tract usagers Pôle Emploi












Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.