Communiqué : services publics, sortir du double discours

samedi 28 novembre 2015

A la suite des attentats parisiens, les français ont pu une fois encore compter sur l’efficacité de leurs services publics et le dévouement des fonctionnaires. Les personnels de Santé en repos sont spontanément revenus prendre leur service face à l’urgence et l’importance du nombre de victimes. Les forces de sécurité publique, pompiers et policiers, se sont mobilisés de manière exemplaire.

Alors, oui, dans les moments de crise, les politiques, les décideurs louent le travail des fonctionnaires. Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction Publique, dans un courrier adressé à l’ensemble des agents publics « souligne que l’action publique est “une” et prouve la “pertinence” de notre modèle de fonction publique ».

Mais la réalité de ce que vivent les agents des services publics est toute autre.

A l’État, 10 années de contre-réformes ont déstructuré les différents services : Renseignement, Répression des Fraudes, Douane, Finances, Équipement, Environnement, Recherche,... La liste est malheureusement exhaustive et le résultat pour le citoyen, c’est moins de protection, moins de sécurité...

A la Santé, l’ensemble des hôpitaux s’enfoncent dans une crise structurelle grave, faute de financement à hauteur des besoins. Cela remet en cause dans un premier temps l’accès aux soins pour tous mais obère à moyen terme les capacités à faire face à une crise sanitaire d’ampleur. Une épidémie de grippe un peu plus forte que d’habitude l’hiver dernier a montré que le système est très près du point de rupture.

De leur côté, les personnels de la fonction publique territoriale sont dans l’expectative, attendant d’en savoir plus sur les projets de mutualisations (métropole, communes nouvelles) découlant de la loi NOTRe... Avec, là aussi, de grandes craintes sur le nombre d’emplois qui resteront après ces restructurations.

Communiqué services publics UD 44














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.