La mairie de Couëron contre le fait syndical

vendredi 6 novembre 2015

Les coups anti sociaux du gouvernement Hollande/Valls/Macron ne suffisaient sans doute pas, la municipalité de Couëron veut en rajouter une couche.

Comme elle l’avait fait pour le COS local et le COS 44, la voilà maintenant qu’elle s’en prend aux droits des syndicats, en voulant supprimer les 2/3 de leurs moyens de fonctionnement (passer de 1500H par an à 500 H de délégations).

« Le dialogue social n’est pas une formalité, c’est une des conditions du progrès (…)". discours de F. Hollande lors de la conférence (anti) sociale du lundi 19 octobre 2015.

Et si c’était vrai, ça se saurait que ce gouvernement est social !

On mesure le fossé qu’il y a entre le discours des élus (quel que soit le niveau) et les décisions notamment dans notre collectivité. On le mesure d’autant mieux qu’ils n’ont jamais cessé de s’attaquer aux droits et acquis collectifs de agents de la commune.

La municipalité a la volonté de punir les représentants du personnel qui ne sont pas soumis au discours de la bien-pensance locale et en profiter pour faire des économies sur le dos de la bête. Qu’ils commencent donc à montrer l’exemple !

Le droit syndical dans notre commune est une règle légale couverte par la législation statutaire (article 2 de la loi 3 avril 1985).

Réagissons

- pour le respect du droit syndical
- pour les salaires
- pour notre retraite…

Tous dans l’action

VENDREDI 6 NOVEMBRE DES 13H30 DEVANT LA MAIRIE

Débrayage soit 1 heure, 2 heures ou la demi-journée. Absence couverte par un préavis de grève déposé en Mairie.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.