Areva, les salariés vont payer les pots cassés

mercredi 13 mai 2015

Suite aux déboires financiers et techniques de la société Areva, les seuls sanctionnés seront les salariés !

La direction d’Areva a annoncé le 07 mai 2015 la suppression de 3 à 4 000 emplois en France.

Ce gigantesque plan social est accompagné de l’ouverture de négociations d’ici fin mai portant sur tous les sujets contenus dans l’ANI : temps de travail, forfait cadres, gel des salaires, mobilité, gel total des embauches.

En Loire Atlantique, le site d’Areva NP de Paimboeuf (ex Cezus) ou travaillent 340 salariés est bien sûr visé par ce plan. Une première négociation sur les mesures que la direction du groupe veut imposer a eu lieu le 12 mai.

La CGT revendique un débat national pour un sujet majeur qui concerne tous les citoyens. Les élus de la République doivent prendre leur responsabilité.

La Fédération CGT des Travailleurs de la Métallurgie et la Fédération Nationale Mines Énergie CGT vont poser la question de la mobilisation des salariés dans un cadre unitaire.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.