Première victoire au CHS de Blain !

mardi 20 janvier 2015

Seule la lutte paie ! La lutte exemplaire des salarié-es de l’hôpital (CHS) de BLAIN a porté ses fruits.

Ils ont reçu le 20 janvier un courrier de M Verger, président du conseil de surveillance qui explique que grâce à son intervention avec accord de l’ARS (Agence Régionale de Santé) et sur demande de Mr Grivaux le CHS de Blain :

- reçoit 300 000 euros pour l’année 2015 en aide financière

- verra la mise en place d’un moratoire (càd une suspension ou un report) pour un temps non déterminé de la révision des accords RTT.

Ces 2 nouvelles visent à permettre le retour de la paix sociale et remettre du dialogue social au CHS. Comme quoi qui lutte gagne. Il est probable que les jours de RTT qui devaient être supprimés sont sauvegardés, au moins pour l’année 2015. C’est une victoire !!!

Cependant, il ne faut pas rester dupe, ce projet est là pour permettre d’apaiser le climat social afin de poursuivre des suppressions de postes, mais des suppressions plus isolées où les syndicats ne sont pas au courant et avec parfois une difficulté à fédérer un mouvement pour la défense d’un agent…

L’ARS dans son courrier stipule bien qu’il faut maintenir les mesures d’économie et le projet de suppression de RTT est certainement repoussé d’1 an (au mieux) mais chaque mois de gagné pour les RTT représente des emplois de contractuelles sauvegardés et la possibilité d’avoir des jours pour se reposer.

L’autre combat qui sera à mener est sous-entendu dans le courrier par la mise en place d’un tri des patients….

La CGT va donc rapidement distribuer un tract et organisera une AG, certainement le 02 février, jour de la remise des médailles du directeur, pour décider avec les agents de la poursuite du mouvement (grève illimitée ?) et le boycott des instances.

La CGT proposera un mouvement ce jour-là non pas pour bloquer la remise des médailles mais permettre une expression syndicale en prévision des combats futurs.













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.