Premier Mai 2014, le discours de la CGT à Nantes

lundi 12 mai 2014

Le vote sanction lors des dernières élections municipales a sans doute été entendu par le gouvernement mais il n’entend pas en tenir compte pour autant et modifier son programme d’austérité. Il reste persuadé que ses mesures en faveur de la baisse du coût du travail, de la baisse des dépenses publiques et de l’austérité salariale sont les seules à même de relancer notre économie. Il reste enfermé dans le dogme des 3% de déficit public du produit intérieur brut comme le prévoie les traités européens.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.