Les Finances Publiques dans la rue contre les suppressions d’emplois.

jeudi 16 janvier 2014

Alors que les limites du supportable sont atteintes et même dépassées dans l’ensemble des services, le gouvernement continue de faire des choix inacceptables en considérant la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP), et plus largement les administrations de Bercy, comme non « prioritaires ».
Après 5 ans de révision générale des politiques publiques (RGPP) et la mise en œuvre de la modernisation de l’action publique (MAP), la rigueur dogmatique continue de sévir à Bercy !

Entre 2002 et 2014, ce sont 30 000 emplois qui auront été supprimés à la DGFiP :

  • La démarche stratégique engagée par la DG accélère les restructurations, fusions et fermetures de services ;
  • Les charges de travail ne cessent d’augmenter dans tous les services ;
  • La souffrance au travail s’accentue pour les collègues qui ne peuvent plus accomplir leurs missions dans des conditions normales ;
  • La complexité de la législation ne fait que s’accroître ;
  • Les conséquences de la crise et le contexte anti-fiscal rendent de plus en plus difficile l’exercice des missions.

Dans ce contexte, ce sont 24 nouvelles suppressions d’emplois qui sont programmées en Loire atlantique au premier septembre 2014, ce qui portera le chiffre des suppressions d’emplois à 182 depuis cinq ans dans notre département.

L’ACTION c’est MAINTENANT ! Ne pas dire STOP aux suppressions d’emplois, c’est laisser à penser à nos directions que nos conditions de travail sont supportables !

Rassemblement le jeudi 16 janvier 2014 (jour du
CTL EMPLOIS) à 12h00, pour manifester l’opposition aux suppressions d’emplois devant la direction régionale (Site quai de Versailles)













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.