Nouvelle journée contre les rythmes scolaires

jeudi 5 décembre 2013

L’entêtement gouvernemental n’y fera rien, le soutien inconditionnel de ses élus locaux non plus. La réforme dite des rythmes scolaires ne passe pas. Ses vertus pédagogiques ne sont pas au rendez-vous.

L’accueil périscolaire est majoritairement précaire. Les enfants sont fatigués au-delà de la « normale », surtout en maternelle. Les familles sont elles aussi victimes des stress ambiants, des horaires décousus. Cette mauvaise réforme est inefficace pour lutter contre l’échec et les inégalités scolaires. Cette mauvaise réforme, précipitée, mal concertée, va avoir à très court terme une incidence sur les fiscalités locales et sur les budgets des familles.

Trois mois après la rentrée, ça ne passe toujours pas. Les affirmations convenues des municipalités, de leurs associations « amies », n’y font rien : cette réforme ne passe pas. Le temps ne fera rien à l’affaire pour la « rôder », les managements autoritaires non plus.




Rythmes scolaires 5 décembre














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.