Journées d’étude CGT sur le projet d’aéroport Notre Dame Des Landes.

lundi 30 septembre 2013

INTRODUCTION
Journées d’étude sur projet Notre Dame Des Landes et transport aérien
5 juin 2013
Anthony Lemaire (pilote du groupe de travail)

Bonjour à tous,

Nous sommes réunis pour deux journées d’étude proposées par le groupe de travail mis en place par l’UD 44 concernant le projet de transfert d’aéroport à NDDL. Ce groupe comprend (UD44, les unions locales Blain et sud Loire, les comités régionaux Pays de la Loire et Bretagne, les syndicats ETPO, mine énergie 44 et cheminots 44, les fédérations construction, transports, l’espace confédéral vie syndicale, le collectif confédéral Grands Chantiers)
Les journées d’étude sont organisées par l’UD 44, le comité régional des PDL et la fédération des transports en lien avec l’UIT (union interfédérale des transports).

Rappel des conditions de participation
Le statut de ces journées d’étude n’est pas décisionnel selon nos règles de vie. Il s’agit d’une réflexion Interne à la CGT.
Ces journées d’étude ont vocation à aider nos directions syndicales à s’approprier les enjeux de ce dossier dans le cadre de nos repères revendicatifs, voire à conforter ces repères.
Il appartiendra aux unions locales de décliner ces journées par territoire vers les syndicats qui les composent.

Rappel du travail cgt :

Groupe de travail syndicalisation (issu CE UD) : comment s’implanter sur le site, protéger et syndiquer les salariés avant, pendant et après la réalisation

puis élaboration d’une contribution demandant
La labellisation « grand chantier », la sécurité pour les salariéEs quel que soit leurs employeurs, leurs statuts ou leurs provenances, le maintien d’une piste à vocation industrielle pour l’activité économique du sud Loire, des questions sur l ’Aménagement du territoire, les accès et l’intermodalité des transports, enfin sur le financement du projet, les conditions de la concession entre l’État et le concessionnaire VINCI. En conclusion de cette expression, la CGT se dit attentive aux réponses apportées aux demandes exposées dans cette contribution critique mais constructive au projet d’aéroport sur le site de Notre Dame des Landes.
La CGT suivra donc de prêt la façon dont sera mené ce chantier, s’il est confirmé. Le nouveau pouvoir politique en place a donc entre ses mains les moyens de rendre plus transparents les éléments du débat démocratique nécessaire pour avancer sur les points opaques et/ ou non prévus dans ce projet.

La Cgt tiendra son rôle pleinement pour défendre, dans ce dossier, l’intérêt des salariéEs et, au delà, l’intérêt général.

Plusieurs rencontres avec le sous préfet chargé du dossier pour avancer sur nos revendications, notamment présence sur site dès le premier coup de pioche et sur l’avenir de la piste Airbus

Participation au comité engagement de l’Etat (juin 2011, décembre 2012 et avril 2013). Prochain prévu début juillet

Interventions publiques CGT (comité engagements de l’Etat du 20/12/2012, commission du dialogue avec audition CGT fin janvier 2012)

Problème des prises de positions individuelles ou participation à des débats hors CGT parfois au nom de l’organisation de responsables syndicaux ou de camarades connus dans l’organisation qui apportaient leur soutien (sans référence Cgt) aux tenant du projet ou aux anti aéroport.
Cette façon d’agir ne peut pas être négligée : elle ne correspond pas à nos règles de vie internes qui sont, en outre, désormais intégrées à nos statuts. Chacun est certes en droit de donner son avis citoyen mais ce sont les organes de décisions des structures de la CGT qui sont les seuls légitimes pour exprimer la position de la structure, ceci dans le respect des procédures démocratiques et de transparence interne

L’Etat (pref) les collectivités locales, et même certaines organisations politiques de gauche auraient souhaité un soutien de la CGT à ce projet. Ils nous l’ont dit : comment pouvez vous ne pas soutenir un projet créateur d’emplois alors que la situation de l’emploi est si catastrophique, comment ne pas soutenir un vecteur de développement qui placerait notre région dans le concert des grandes régions européennes ?
Nous l’avons à chaque fois redit ; quelle preuve à ses assertions, quelles garanties apportées par le concessionnaire et par l’Etat ? Et quels emplois ? Quels statuts ? La CGT juge sur pièce et n’apporte foi à aucune promesse.
En outre les modèles d’aménagement du territoire et de développement économiques ne peuvent être occultés par la seule question de l’emploi.
C’est pourquoi le groupe de travail a choisi de travailler la question de ce projet d’aéroport de façon large du point de vue revendicatif.

Thématiques abordées
Utilité de l’aéroport de Notre dame des Landes dans le cadre d’un développement humain durable.
Transports : accessibilité et inter modalité, évolution du trafic, droit au transport pour tous.
Financement : le Partenariat Public Privé et les engagements de l’Etat.
Avenir des salariés de la plateforme de Nantes Atlantique (pérennité des emplois, conditions d’un éventuel transfert)
Conditions de travail et qualité des emplois (statuts, rémunération, formation, reconversion) dans le cadre du chantier, si le projet aboutit. La CGT revendique une présence dès le début du chantier avec une implantation physique auprès des salariéEs.
Avenir économique et social du sud Loire en cas de transfert : maintien d’une piste à vocation industriel (Airbus), équilibre des territoires, déplacement quotidien des salariéEs.

À l’issue des 2 jours :
Documents :
compilation des interventions et documents CGT
documents préfecture et VINCI

Poursuite du travail CGT :
étude SECAFI sur conséquences du transfert pour sud Loire et salariéEs du site de Bouguenais qui pourra faire l’objet d’un autre moment d’étude pour approfondir la question

ces journées d’études ont vocation à être décentralisées dans les territoires à l’adresse des syndicats pour appropriation des enjeux.

Chaque aspect de ce dossier est vaste et complexe : il demanderait à lui seul plusieurs jours de présentation et de débats. Nous avons fait le choix d’aborder l’ensemble des thématiques liées à ce dossier de projet d’aéroport en deux jours. Il faudra donc que les organisations de la CGT prolongent ce moment d’étude en approfondissant les choses.

C’est ce qu’à engagé la fédération des transports. C’est ce que fait l’Union interfédérale des transports (air terre mer route). Sans doute la question du financement devra-t-elle être creusée par la fédération des finances par exemple : à en croire les discours du président de la république et du gouvernement, les futurs projets de l’Etat feront de plus en plus appel aux fonds privés

Vous le voyez, le travail initié autours de ce projet d’aéroport ouvre dans notre organisation une série de questions qui doivent trouver leurs réponses revendicatives et leur déclinaison CGT (mobilisation, contestation mais aussi propositions et constructions).

Enfin, les organisations de la CGT auront des éléments pour apprécier l’ensemble d’un dossier qui ne peut se résumer à un POUR ou CONTRE simples et non porteurs de contenus revendicatifs.
Les organisations CGT en tireront les conclusions de façon collective et démocratique, pour défendre au mieux les intérêts des salariéEs/citoyenEs qui sont au centre de notre action.

Notre intelligence, j’en suis sûr, a été de rester audibles et efficaces en restant centrés sur nos objectifs : la construction des revendications du salariat dans un monde en mouvement qui propose des solutions faciles mais souvent trompeuses. L’exigence de ces journées d’étude est d’éclairer notre jugement à la lumière de repères communs pour avancer tous ensemble.


En toute transparence, la CGT met à disposition l’ensemble des documents qui ont servi de support aux débats lors de ces deux journées d’étude.

developpement humain durable
missions et politiques publiques
comparatif Nantes atlantique - projet NDDL

Introduction 2ème journée d’études Notre Dame des Landes et transport aérien. 11 juin 2013. Yannick Colin (animateur UIT Régionale)

Nous sommes réunis pour deux journées d’étude proposées par le groupe de travail mis en place par l’UD 44 concernant le projet de transfert d’aéroport de Nantes Atlantique à NDDL.
Ce groupe comprend l’UD44, les unions locales de Blain et Sud Loire, les comités régionaux Pays de la Loire et Bretagne, les syndicats ETPO, mine énergie 44 et cheminots 44, les fédérations construction et transports, et enfin l’espace confédéral vie syndicale, et le collectif confédéral Grands Chantiers.
Les journées d’étude sont organisées par l’UD 44, le comité régional des PDL et la fédération des transports en lien avec l’UIT (union interfédérale des transports).
Près de 90 militants de la région Pays de la Loire ont participé aux travaux du 5 juin, essentiellement issus de la Loire Atlantique. La Bretagne participe à ces journées d’études.
Cette 1ère journée a permis de développer 3 thèmes suite à l’introduction des travaux présentée par Anthony Lemaire à partir des objectifs du collectif.
Daniel Geneste est revenu sur la conception CGT du développement humain durable, présenté à partir d’un diaporama.
Ensuite, Fabrice Angeli a développé les arguments CGT concernant les projets de loi déterminant l’acte III de la décentralisation, les missions publiques par rapport à l’Etat, et les financements.
Enfin, les débats de l’après-midi présentés par Marie Claude faisaient référence à l’historique de Notre Dame des Landes.
Je rappelle que le groupe de travail a choisi d’aborder la question de ce projet d’aéroport de façon large du point de vue revendicatif, à partir de plusieurs thématiques :
Utilité de l’aéroport de Notre dame des Landes dans le cadre d’un développement humain durable.
Financement : le Partenariat Public Privé et les engagements de l’Etat.
Transports : accessibilité et inter modalité, évolution du trafic, droit au transport pour tous.
Avenir des salariés de la plateforme de Nantes Atlantique (pérennité des emplois, conditions d’un éventuel transfert)
Conditions de travail et qualité des emplois dans le cadre du chantier, si le projet aboutit (statuts, rémunération, formation, reconversion). La CGT revendique une présence dès le début du chantier avec une implantation physique auprès des salariéEs.
Avenir économique et social du sud Loire en cas de transfert : maintien d’une piste à vocation industrielle (Airbus), équilibre des territoires, déplacement quotidien des salariéEs.
Le travail initié autours de ce projet d’aéroport ouvre dans notre organisation une série de questions qui doivent trouver leurs réponses revendicatives et leur déclinaison CGT
(Mobilisation et contestation, mais aussi propositions et constructions revendicatives).
Ce travail CGT se poursuivra ensuite, de différentes manières :
A partir d’une étude SECAFI sur conséquences du transfert pour Sud Loire et salariés du site de Bouguenais, qui pourra faire l’objet d’un autre moment d’étude pour approfondir la question,
décentralisation de ces 2 journées d’études dans les territoires à l’adresse des syndicats pour appropriation des enjeux.
Chaque aspect de ce dossier est vaste et complexe : il demanderait à lui seul plusieurs jours de présentation et de débats : nous avons fait le choix d’aborder l’ensemble des thématiques liées à ce dossier de projet d’aéroport en deux jours. Il faudra donc que les organisations de la CGT prolongent ce moment d’étude en approfondissant les choses.
Enfin, à partir du travail de ces 2 journées, les organisations de la CGT auront des éléments pour apprécier l’ensemble d’un dossier qui ne peut se résumer à un « POUR ou CONTRE » simples et non porteurs de contenus revendicatifs.
Les organisations CGT en tireront les conclusions de façon collective et démocratique, pour défendre au mieux les intérêts des salariés/citoyens qui sont au centre de notre action.
Alors aujourd’hui plusieurs intervenants apporteront des éclairages sur les transports et les déplacements.
Dominique Launay, secrétaire général de l’UIT, l’Union Interfédérale des Transports, présentera les enjeux de développement des infrastructures de transports d’un point de vue général. Un dépliant présentant l’UIT, outil confédéral, vous a été remis sur table.
Ensuite, c’est Jérôme Vérité, secrétaire général de la fédération des transports qui présentera la place de l’aérien dans les déplacements.
Il y aura une pause ce matin et le repas collectif de ce midi sera préparé par les militants pour midi.
Cet après-midi, dès 13h30, plusieurs militants du secteur de l’aérien, travaillant ou ayant travaillé localement, poursuivront la présentation des éléments liés à l’aéroport, en y intégrant l’activité actuelle développée sur Nantes Atlantique.
Il s’agit de Laurent Crétagne, du syndicat régional pour l’UL Sud Loire, d’Yves Dévedec du syndicat Airbus et enfin de Claude Davoust du syndicat DGAC, la Direction Générale de l’Aviation Civile.
Francine Desnos, secrétaire générale du comité régional CGT présentera à 16h30 des conclusions à ces 2 journées d’études.
Je vous rappelle les conditions pour un bon déroulement de cette journée.
Les portables sont éteints ou positionnés sur vibreur. Les appels sont passés lors des pauses qui permettront aussi à certains d’utiliser tous l’espace du parc pour fumer.
N’hésitez surtout pas à noter vos questions ou remarques pour les porter à voix haute aux moments réservés aux débats et échanges.
Je prendrais les inscrits au fur et à mesure que vous demanderez la parole, en levant la main bien visiblement. Et enfin, comme ça été fait le 5, vous ferez un résumé d’intervention synthétique, et lisible. Cela servira à la construction d’un dossier disponible pour les structures à partir d’une compilation des interventions et documents CGT, et à partir de documents préfecture et VINCI.

infrastructures de transport
aéroport vu par UL Sud Loire
Conclusions












Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.