Grève et manifestations en Loire-Atlantique, mardi 24 septembre

mardi 24 septembre 2019

Communiqué commun CGT 44 - Solidaires 44

Alors que le versement de dividendes aux actionnaires du CAC 40 a enregistré un nouveau record au second trimestre 2019, confirmant la France comme championne d’Europe, le gouvernement préfère une nouvelle fois s’attaquer à celles et ceux qui créent les richesses, les travailleur-ses, à nos dispositifs de solidarité et à nos services publics.

Après les lois travail qui ont brisé les garanties collectives des salariés du privé et leurs moyens de défense, c’est le même sort qui est réservé aux fonctionnaires avec la loi, votée cet été, dite de transformation de la fonction publique. La réforme des retraites, dévoilée au travers du rapport Delevoye, représente une attaque sans précédent qui vise à baisser les pensions et ainsi répondre aux exigences de l’Europe et du patronat.

Le véritable problème de notre pays est la juste répartition des richesses. Quelques-uns s’enrichissent massivement quand la majorité doit se serrer la ceinture.

A qui fera-t ’on croire que notre système de sécurité sociale, créé à la Libération dans un pays ravagé et ruiné, ne serait plus finançable aujourd’hui ? Notre sécurité sociale, dont les retraites, ne souffrent pas d’un problème de dépenses mais de recettes.

Pour renverser la tendance, il y a nécessité de développer des politiques volontaristes pour réduire le chômage, gagner l’égalité Femmes/Hommes, augmenter les salaires et ainsi alimenter les caisses de protection sociale, via les cotisations sociales. Il est aussi indispensable de mettre fin aux aides publiques aux entreprises sans contreparties et sous la forme d’exonération de cotisations.

Les Unions Départementales CGT et Solidaires de Loire-Atlantique ne laisseront pas démanteler notre modèle social et nos services publics. Elles appellent les salariés, retraités et privés d’emploi à se mobiliser par la grève et à participer aux manifestations interprofessionnelles le mardi 24 septembre :

  • ➢ A Nantes, à 14 h, devant le CHU
  • ➢ A Saint-Nazaire, à 10 h, Place de l’Amérique Latine
  • ➢ A Châteaubriant, à 11 h, devant la Mairie

Par ailleurs, nous avons appris que la Préfecture envisageait de faire porter à nos organisations la responsabilité d’éventuelles dégradations sur le parcours de la manifestation nantaise. Les UD CGT et Solidaires 44 tiennent à dénoncer cette menace qui s’apparente à une interdiction de manifester. Les militants qui assurent la sécurité du cortège n’ont pas pour mission d’assurer la sécurité des biens, ce qui est de la responsabilité de la police, mais celle des manifestants. Nantes















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.