5 jours de grève à La Poste de Pornic et une victoire au bout !

lundi 18 février 2013

La Poste. Centre de distribution du courrier de Pornic

LUNDI 18 Février 2013
5ème Journée de luttes pour les Facteurs de Pornic

Devant une direction qui reste sourde aux demandes du personnel majoritairement en grève (30 sur 36), les agents de Pornic continuent à se battre pour le service public et leurs conditions de travail.

Ils restent déterminés à obtenir des moyens pour travailler en accord avec leur conscience professionnelle c’est-à-dire avec des moyens pour offrir un service régulier de distribution du courrier, et non qui répond à des intérêts de rentabilité pour l’actionnaire qui n’est autre que la caisse des dépôts et consignation et l’état (+6% de dividende pour 2013) !

La Direction, sans s’être donnée la peine de les recevoir, a répondu à leur colère en envoyant samedi matin un Huissier de justice, c’est le fameux Grand dialogue social à la Poste , entreprise qui se targue d’être un modèle social !, peut être celui du MEDEF ?

Les facteurs veulent que la situation avance, car responsables, ils sont conscients que cela a un impact important sur les villes et entreprises qu’ils distribuent telles que Pornic, la Plaine-sur-mer, Préfailles, St Michel-Chef-Chef, Tharon.

Aussi, ils aimeraient que les élus locaux et la population s’expriment pour demander à la Poste d’être elle aussi responsable et de gérer au plus vite ce conflit !

Ils défileront vers 10h00 en centre-ville.

Des actions seront réalisées cette journée !

Rappel de leurs revendications :
Les agents du centre courrier à l’appel de la CGT sont en grève illimitée sur les revendications suivantes :

  • 1.Le comblement de tous les postes vacants, afin d’assurer un service public du courrier de qualité, et de réduire le risque de tournées non réalisées faute de personnel et donc des quartiers sans courrier.
  • 2.Des moyens plus importants de remplacement pour les congés et repos hebdomadaires afin de ne pas contraindre les agents à revenir par conscience professionnelle sur leurs jours de repos.
  • 3.Une valorisation des efforts pour effectuer leur service dans des conditions rendues difficiles par le manque de personnel. Ils demandent la reconnaissance au travers de la prime d’équipe annuelle d’un montant de 450 Euros, et, donc s’opposent à la baisse imposée de cette prime justifiée par la direction sur des critères dont le personnel n’a pas toute la maîtrise.(accident de travail, avis de passage objet non remis)
  • 4.Un planning annuel avec des jours de repos fixes pour tous (comme le prévoit le code du travail), et non comme actuellement variant d’un jour sur l’autre.
  • 5.Des promotions afin de respecter les niveaux de qualification.

La Poste est en négociation annuelle obligatoire sur les salaires au niveau national, les propositions d’augmentations de salaires sont insuffisantes, 1,4 % avec une augmentation moyenne des prix de 2.4%, cela revient à une diminution des salaires par l’inflation.

La reconnaissance, les facteurs n’arrivent pas à l’obtenir par des augmentations des salaires, aussi ils attendent au moins une reconnaissance via cette prime locale qui est liée à la qualité de services.

Communiqué lundi soir : enfin des propositions !

Devant la détermination des facteurs de Pornic après 5 jours de grèves, la Direction a cédé à la revendication des facteurs et répondu favorablement au besoin d’emploi pour assurer un service public de qualité à la population.

La lutte des salariés a permis de mettre un terme à la précarité d’un de leur collègue en CDD qui va être embauché en CDI afin d’augmenter les moyens de remplacement.

Par leur courage et leur détermination les salariés ont obtenu le comblement de tous les postes actuellement vacants mais aussi par anticipation ceux de leur collègue qui partiront en retraite !

Ils ont gagné la reconnaissance de nécessite de promotion sur l’établissement, La Poste admet enfin que les agents la méritent ! même si cela reste limité qu’au cas par cas !

Ils obtiennent l’engagement de planning prévisionnel sur 6 mois, ce qui permet aux salariés de mieux conjugué vie professionnel et vie privée.

Ils resteront attentif au respect de ses engagements.













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.