L’Union des Travailleurs n°416 - Février 2013

jeudi 14 février 2013

Edito

Cher(e)s camarades,
L’année 2013, s’annonce comme une année difficile et lourde d’enjeux cruciaux pour le monde du travail et les salariés. L’austérité imposée par les marchés financiers a de lourdes conséquences sur le salariat de tous les pays. Les salariés se mobilisent partout, et une
nouvelle journée européenne aura lieu le 14 mars à Bruxelles pour exiger une autre politique sociale.

En France, nous n’y échappons pas et le 11 janvier, un accord scélérat, a été signé par 3 organisations syndicales (CFDT, CFTC, CFE-CGC) avec le MEDEF. Une loi doit suivre. Si l’accord était transposé dans cette loi, cela serait la légalisation pure et simple de la délinquance patronale. Nous ne pouvons laisser faire et nous devons tout faire pour que cette loi ne voit pas le jour.

D’autres dossiers d’extrême importance sont en discussion ou vont suivre : Accord sur les complémentaires ARRCO, ARGIRC ; le dossier protection sociale, et la retraite. Déjà les premiers éléments qui nous parviennent nous font craindre le pire. Les retraités peuvent subir une baisse significative de leur pouvoir d’achat et les futurs retraités voir le départ à la retraite s’éloigner un peu plus et/ou subir une baisse
de revenus supplémentaire.

C’est pourquoi la CGT ne lâche rien sur ses propositions, et appelle tous les salariés, retraités, jeunes et privés d’emploi à se mobiliser et exiger que cet accord ne soit pas transposé en loi, et qu’ils soient entendus pour toutes les négociations à venir. La journée du 5
mars, veille du conseil des Ministres ou le projet de loi sera présenté, doit mobiliser massivement tous les salariés, du public comme du privé.
Dans cette période de crise qui continue de sévir et où les premières victimes sont les salariés, va se tenir notre 50ème congrès confédéral des 18 au 22 mars 2013 à Toulouse.

Un congrès est un élément majeur dans la vie démocratique
d’une organisation.

Ce congrès sera l’occasion de faire le point sur la mise en œuvre des décisions du 49ème congrès mais surtout de débattre des orientations pour les années à venir, ainsi qu’élire une nouvelle direction confédérale. L’enjeu est de préparer collectivement ce congrès, en y associant les 19 délégués actifs et retraités qui seront
porteurs des mandats des syndicats de notre département.

Nous avons besoin de donner un autre sens et place au
travail, avec les syndiqués et les salariés à partir du contenu, l’organisation, les conditions et la finalité du travail. L’enjeu essentiel est bien la place du travail dans notre société. Au discours du patronat qui met en avant le coût du travail, la CGT doit répondre par l’exigence d’une autre répartition des richesses créées par le travail dans toutes les entreprises.

C’est le capital qui est un coût !

C’est à partir de nos 10 exigences que nous devons débattre et les porter à tous les niveaux de négociations interprofessionnelles.
Chaque syndiqué peut s’emparer de la préparation de ce congrès. Tous les documents sont sur le site : www.congrès50.cgt.fr

La CGT est une force qui compte et qui grandit. Le vote des salariés aux élections des très petites entreprises a démontré la confiance qu’ils nous portent. Démonstration est faite, que même dans ce secteur où la précarité et l’isolement sont très importants, les
propositions de la CGT emportent leur suffrage. Il y a des attentes et de l’espoir pour un véritable changement dans la vie au travail.

Alors donnons-nous les moyens de gagner un congrès de La CGT résolument tourné vers l’offensive.

Marie-Claude Robin

  • Page 1 - Edito
  • Page 2 - Accord sur l’emploi
  • Page 3 - Accord sur l’emploi
  • Page 4 - STX - micmo
  • Page 5 - Airbus - ArcelorMittal - Friot
  • Page 6 - Elections TPE
  • Page 7 - Fonction Publique - Imprimerie CGT
  • Page 8 - Dates à retenir - solidarité Palestine
Union des Travailleurs n°416












Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.