Énorme plan de restructuration aux Finances Publiques 44

lundi 10 juin 2019

C’est officiel depuis le jeudi 06 juin, toutes les trésoreries de France et de Navarre fermeront d’ici fin 2022 ! Et la plupart des autres structures seront elles aussi impactées.

Avant même d’avoir informé les agent.es des Finances, Bercy s’est livré à une blitzkrieg communicante en livrant sa version des faits à toute la presse, nationale et régionale, ainsi qu’aux élu.es locaux. Darmanin ose affirmer qu’il y aura en proximité un meilleur service aux usagers en 2022 ! Ce gouvernement atteint décidément des sommets dans l’art de la propagande mensongère. cela va en effet bien au-delà de la communication

Concrètement, en Loire Atlantique, 16 trésoreries vont fermer :

Guérande, Pontchateau, Savenay, La Baule, Paimboeuf, Pornic, Machecoul, Clisson, Vertou, Le Loroux, Carquefou, Ancenis, Nort sur Erdre, Chateaubriant, Blain, Guéméné Penfao ! Ces trésoreries seront remplacées par 4 Services de Gestion Comptable (Pornic, Vallet, Chateaubriant et un sur la presqu’ile mais on ne sait pas encore où) qui ne recevront pas de public !!!

Les quatre grosses trésoreries (Nantes, Saint-Herblain, Saint-Nazaire et la Paierie Départementale) restent en place pour l’instant mais uniquement dans l’optique d’un futur transfert aux collectivités locales en tant qu’Agence Comptable !

Le Conseil Régional est déjà engagé dans ce processus qui marque un recul fort pour le principe républicain et démocratique de la séparation de l’ordonnateur et du comptable.

Par ailleurs, par des opérations de transfert/fusions de services, quatre Services Impôts des Entreprises (SIE) disparaissent dont celui de Pornic et celui de Chateaubriant et deux Services Impôts des Particuliers (SIP) dont celui d’Ancenis.

Ce sont des centaines d’agent.es des Finances Publiques qui vont être directement impacté.es par une mobilité fonctionnelle ou géographique (ou les deux) ! Et environ 200 emplois seront supprimés ! C’est la casse des Finances qui est poursuivie ainsi.

Face au mécontentement éventuel de la population et des élus locaux, Bercy communique sur la « multiplication des accueils de proximité » qui à ce stade ne sont qu’un concept mais qui vraisemblablement consisteront à des permanences hebdomadaires ou mensuelles en territoire (en MSAP ou mairie) qui seront faites en fonction de l’actualité et de la demande des élu.es locaux...

Nous savons d’expériences que ces permanences ont une espérance de vie assez brève et cette communication ne sert que d’écran de fumée pour dissimuler l’incroyable recul des services de proximité des Finances Publiques !

La CGT Finances Publiques 44 va repartir à la bataille pour préserver et améliorer les services publics dont ont besoin les populations.

Soutenez-les en interpellant vos élus locaux ! Rétablissez la vérité des faits autour de vous !















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.